Coup de pro­jec­teur contre les vio­lences faites aux femmes

Jeu­di soir, le club So­rop­ti­mist de Men­ton pro­pose le film Chan­da, une mère in­dienne au ci­né­ma L’Eden sui­vi d’un­dé­bat à l’oc­ca­sion de la Jour­née de l’éli­mi­na­tion de la vio­lence à l’égard des femmes

Monaco-Matin - - Autour De Monaco - STÉ­PHA­NIE WIÉLÉ swiele@ ni­ce­ma­tin. fr

Une souf­france si­len­cieuse mais réelle. « De nom­breuses femmes font l’ob­jet de vio­lences au quo­ti­dien au­tour de nous. Cette souf­france peut être phy­sique ou psy­cho­lo­gique, dans le couple ou dans le cadre du tra­vail » , dé­taille Bet­ty Lot­tier, pré­si­dente du club fé­mi­nin So­rop­ti­mist, dont le but est la promotion de la condi­tion des femmes, des filles, et des en­fants à tra­vers des ac­tions lo­cales concrètes. Pour la qua­trième an­née consé­cu­tive, le club ser­vice fé­mi­nin men­ton­nais or­ga­nise une soirée ci­né­ma - jeu­di soir - dans le cadre de la jour­née in­ter­na­tio­nale pour l’éli­mi­na­tion de la vio­lence à l’égard des femmes qui s’est dé­rou­lée le 25 no­vembre.

L’édu­ca­tion, contre la vio­lence

« Nous n’avons pas de sta­tis­tiques ré­centes con­cer­nant les femmes vic­times de vio­lences conju­gales. On reste sur 13 dé­cès dans le dé­par­te­ment en 2015 », pré­cise Pa­tri­cia Mar­tel­li, res­pon­sable de la com­mis­sion des vio­lences faites aux femmes au club So­rop­ti­mist. « C’est com­pli­qué d’avoir une ten­dance sur ce fléau car les vic­times ont du mal à par­ler et res­sentent sou­vent un fort sen­ti­ment de culpa­bi­li­té » , ra­joute Mar­tine Ca­se­rio, membre du club. Une si­tua­tion qui creuse le sillon d’une souf­france plus grande en­core. Après alié­na­tion fi­nan­cière et usur­pa­tion d’iden­ti­té, le ren­dez-vous de jeu­di soir abor­de­ra le thème du non- ac­cès à l’édu­ca­tion. Dans le film Chan­da, une mère in- dienne, de la réa­li­sa­trice Ash­wi­ny Iyer Ti­wa­ri, le pu­blic dé­cou­vri­ra la vie de Chan­da, une femme de mé­nage in­dienne.

Bé­né­fices re­ver­sés à la per­ma­nence

La jeune femme rêve que sa fille fasse des études pour une vie meilleure. Mais lorsque cette der­nière an­nonce qu’elle veut quit­ter l’école, Chan­da prend la dé­ci­sion sur­pre­nante de re­prendre ses études. Le film se­ra dif­fu­sé en avant-pre­mière de sa sor­tie na­tio­nale pré­vue le 14 dé­cembre pro­chain. « Nous avons choi­si cette his­toire car l’édu­ca­tion est pri­mor­diale. On se rend compte qu’une femme se li­bère plus fa­ci­le­ment de la vio­lence si elle est ins­truite et in­dé­pen­dante fi­nan­ciè­re­ment », pour­suit Mar­tine Ca­se­rio. La pro­jec­tion se­ra sui­vie d’un dé­bat avec le spé­cia­liste de l’Inde, Luc Lan­lo. Les bé­né­fices de cette soirée iront en­tiè­re­ment au Centre d’In­for­ma­tion des Femmes (CIDFF) qui in­ter- vient à Men­ton en don­nant des consul­ta­tions ju­ri­diques à la Maison de la justice et du droit ( lire ci­des­sous) de­puis 2014. Un ren­dez- vous où le com­bat se conju­gue­ra au fé­mi­nin. Sa­voir + Ren­dez-vous jeu­di 1er dé­cembre, à 20 h à l’Eden ci­né­ma (rue de la Ré­pu­blique, à Men­ton) pour la pro­jec­tion du film « Chan­da, une mère in­dienne ». 12 eu­ros. Rens. 06.30.50.45.69.

(Photo Cy­ril Do­der­gny)

De gauche à droite : Pa­tri­ciaMar­tel­li, Mar­tine Ca­se­rio, Bet­ty Lot­tier et Sté­pha­nie Cioc­chet­ti. Les membres du club ser­vice fé­mi­nin­men­ton­nais So­rop­ti­mist pré­sentent la qua­trième édi­tion de la soirée ci­né­ma.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.