Mo­bi­li­sa­tion des dé­fen­seurs du loupàNice

Monaco-Matin - - Côte D’azur -

À l’ap­pel de l’as­so­cia­tion Green (Grou­pe­ment pour la res­pon­sa­bi­li­sa­tion en­vi­ron­ne­men­tale et l’édu­ca­tion à la na­ture), un ras­sem­ble­ment a été or­ga­ni­sé, hier après-mi­di, àNice, place Mas­sé­na. L’as­so­cia­tion créée en 2012 avait mo­bi­li­sé ses sym­pa­thi­sants, ren­for­cés par le Col­lec­tif ani­ma­lier, pour vo­ler au se­cours du loup. Un stand était dis­po­nible avec des pu­bli­ca­tions, des li­vrets ex­pli­ca­tifs, trai­tant du cadre lé­gal, du mode d’ins­tal­la­tion du loup. Des pan­cartes y cla­maient « Ar­rê­tons le mas­sacre! » , « Stop au pié­geage! » avec des pré­sen­ta­tions de pho­tos.

« la co­ha­bi­ta­tion peut être or­ga­ni­sée »

« Nous vou­lons sen­si­bi­li­ser le pu­blic, dif­fu­ser aus­si les ar­gu­ments des scien­ti­fiques sur la pré­sence du loup, a sou­li­gné Sé­bas­tien Va­lem­bois, l’un des porte-pa­role de Green. On a le sen­ti­ment qu’une éra­di­ca­tion si­len­cieuse est en­ga­gée. Cette an­née, les au­to­ri­sa­tions de tirs ont abou­ti à l’abat­tage de 32 loups sur les 36 au­to­ri­sés. Or, nous sommes per­sua­dés que la co­ha­bi­ta­tion peut être or­ga­ni­sée avec les éle­veurs, et les ran­don­neurs. »

(Photo Fran­çois Vi­gno­la)

Les dé­fen­seurs du loup de l’as­so­cia­ti on Green et du Col­lec­tif ani­ma­lier se sont ras­sem­blés, hier après-mi­di, à Nice.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.