Pri­mai­re­duPS : Valls n’ex­clut pas d’af­fron­ter Hol­lande

Le Pre­mier mi­nistre conti­nue à dé­fier le Pré­sident en n’ex­cluant pas de se pré­sen­ter face à lui à la pri­maire du PS. Ce­la pour­rait créer une si­tua­tion ins­ti­tu­tion­nelle in­édite

Monaco-Matin - - France -

Le Pre­mier mi­nistre, qui fai­sait de la loyau­té sa marque de fa­brique, a fran­chi un pas de plus dans la guerre psy­cho­lo­gique li­vrée de­puis plu­sieurs se­maines au pré­sident de la Ré­pu­blique en as­su­rant, hier dans Le Jour­nal du Di­manche, qu’il se « pré­pare » et est « prêt » au « face-à-face » avec la droite. Ma­nuel Valls conti­nueà­dé­fier Fran­çois Hol­lande en n’ex­cluant pas de se pré­sen­ter face à lui à la pri­maire du PS, pres­sion sup­plé­men­taire sur un chef de l’État sur le point de se lan­cer qui crée une si­tua­tion ins­ti­tu­tion­nelle in­édite.

Le Pre­mier mi­nistre dé­coche ses flèches

Sur­tout, il n’ex­clut pas, pour la pre­mière fois pu­bli­que­ment, d’af­fron­ter le chef de l’État à la pri­maire du PS les 22 et 29 jan­vier, un scru­tin au­quel il a pour­tant long­temps été hos­tile. Le jour même où les élec­teurs de la pri­maire de la droite dé­si­gnent leur cham­pion pour la pré­si­den­tielle de 2017, Valls dé­coche dans Le JDD de mul­tiples flèches contre Hol­lande en louant « l’image de sang-froid et de di­gni­té » de Fran­çois Fillon – large vain­queurde la­pri­mai­rede la­droite et du centre hier soir –, qui est « le « Une can­di­da­ture de Hol­lande et de Valls, c’est peu pro­bable. Valls est équi­li­bré, il n’est pas dans un tout ou rien », es­ti­mait hier un mi­nistre proche du Pre­mier mi­nistre.

né­ga­tif de Ni­co­las Sar­ko­zy » . « Cha­cun doit me­ner ses ré­flexions en res­pon­sa­bi­li­té. Je pren­drai ma dé­ci­sion en conscience » , élude-t-il quand on lui de­mande pré­ci­sé­ment s’il pour­rait être can­di­dat face au­pré­sident. Àses yeux, « le contexte a chan­gé » , sous-en­ten­du en dé­fa­veur du chef de l’État, qui doit dire d’ici au 15 dé­cembre – date li­mite du dé­pôt des

can­di­da­tures à la pri­maire du PS – s’il brigue, comme en sont per­sua­dés ses proches, un se­cond man­dat.

Il a plai­dé pour un « élec­tro­choc »

Valls em­braye ain­si le pas à son dé­sor­mais « ami » Claude Bar­to­lone qui, tou­jours aus­si en co­lère

contre Hol­lande après ses confi­dences peu amènes sur lui, a joué sa­me­di les trouble-fête lors d’un ras­sem­ble­ment « rouge-rose-vert » or­ga­ni­sé par Mar­tine Au­bry. Il a ain­si plai­dé pour un « élec­tro­choc » , avec une pri­maire in­cluant JeanLuc Mé­len­chon, Em­ma­nuel Ma­cron, Fran­çois Hol­lande... et le chef du gou­ver­ne­ment.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.