Ca­va­ni sauve Pa­ris

Unai Eme­ry tient en­fin son suc­cès ré­fé­rence en cham­pion­nat. Son PSG a ar­ra­ché la vic­toire à Lyon (1-2), grâce à un dou­blé de son at­ta­quant uru­guayen

Monaco-Matin - - Sports -

Ce fut pour­tant dif­fi­cile chez des Lyon­nais do­mi­nés d’abord, puis to­ta­le­ment mé­ta­mor­pho­sés après la pause et le but du mal ai­mé Ma­thieu Val­bue­na (48e). Mais le PSG d’Eme­ry a fi­na­le­ment rem­por­té un vrai choc en L1, après le dé­pla­ce­ment ra­téàMo­na­co fin août (3-1). Ce vi­rage, l’en­traî­neur basque l’a réus­siàLyon, làoùLaurent Blanc, le pré­cé­dent en­traî­neur, n’avait ja­mais ga­gné en cham­pion­nat. Son équipe est donc clai­re­ment en train de­mar­quer son ter­ri­toire. Mer­cre­di, le PSG avait dé­jà ob­te­nu un nul plu­tôt­pro­met­teuràAr­se­nal (2-2), qui de­vrait lui per­mettre de fi­nir en tête de sa poule de Ligue des cham­pions. En L1, il n’est main­te­nant plus qu’à un point de Nice, qui a concé­dé le nul fa­ceàBas­tia (1-1). Nice que Pa­ris af­fron­te­ra lors d’un autre grand tour­nant avant la trêve hi­ver­nale le 11 dé­cembre au Parc des Princes. Eme­ry­peut donc re­mer­cier l’in­évi­ta-

ble Ma­ta­dor, Edin­son Ca­va­ni, le meilleur scoreur du cham­pion­nat qui vient d’ins­cri­reses 12e et 13e réa­li­sa­tions en L1. Dans un pre­mier acte ar­chi do­mi­né par les Pa­ri­siens, c’est lui qui a trans­for­mé le pe­nal­ty sur une faute bien évi­table de Go­na­lons surMot­ta (30e). Et c’est en­core lui quia­mar­qué op­por­tu­né­ment de la tête su­run­ser­vice idéal deMeu­nier (81e). Le Bel­geé­tait en­tré en jeu dès la 66e pour rem­pla­cer Ben Ar­fa, le grand per­dant de la soirée. HBA vou­lait croire en sa ré­demp­tion, dans un scé­na­rio idéal pour lui, sur la pe­louse de son club for­ma­teur et de ses dé­buts. Mais l’an­cien chou­chou lyon­nais est

pas­sé com­plè­te­ment à cô­té de son dé­but de ren­contre, pa­ra­ly­sé par l’en­jeu.

Le re­bond Val­bue­na

C’est fi­na­le­ment un autre joueur en quête de re­bond qui s’est illus­tré dans­cet­te­par­tie, cô­té lyon­nais. Ma­thieu Val­bue­na, en­tréa­près la pause en rem­pla­ce­ment de Ry­bus, a ins­crit son pre­mier but en Ligue 1 de­puis plus d’un an, le 23 oc­tobre… 2015 contre Tou­louse. Son en­tréeet celle de Na­bil Fe­kir ont com­plè­te­ment chan­gé la phy­sio­no­mie du match. Sans eux, Lyon ne jouait que la dé­fense et plu­tôt mal. Mais le chan­ge­ment tac­tique opé­ré

par Bru­no Ge­ne­sioa­payé. Val­bue­na a re­lan­cé les siens d’une puis­sante frappe sous la barre (48e), après une pre­mière ten­ta­tive sur le po­teau de Ra­fael. L’an­cienMar­seillai­sa­vait­dé­jà été plu­tôt bon face au Di­na­mo Za­greb mar­di. Il avait aus­si­tôt de­man­dé dans les mé­dias un peu plus de tempsde jeu pour se re­lan­cer après l’an­née « la plus dif­fi­cile de sa car­rière » , mi­née par l’af­fai­re­du­chan­tage à la­sex tape et les bles­sures. Il n’a pas été ti­tu­la­ri­sé mais a réa­li­sé une très bonne se­con­de­pé­riode. Et ilao­bli­gé Eme­ryà­ré­pon­dreà­son ho­mo­logue lyon­nais. C’est ce que le Basque a fait en fai­sant en­trer Meu­nier, au­teur de la passe dé­ci­sive.

(Pho­tos AFP)

L’Uru­guayen a si­gné un dou­blé hier soir. Ses deuxième et troi­sième buts de la se­maine, après avoir mar­qué en Ligue des Cham­pions contre Ar­se­nal mer­cre­di.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.