Femmes Chefs d’en­tre­prises : s’en­ga­ger pour la pa­ri­té L’ini­tia­tive

Femmes Chefs d’en­tre­prises, pre­mier ré­seau d’en­tre­pre­na­riat au fé­mi­nin en France s’est en­ri­chi d’une nou­velle dé­lé­ga­tion à Nice. A plu­sieurs, on est (tou­jours) plus forte

Monaco-Matin - - L’économie -

Le ré­seau Femmes Chefs d’en­tre­prises (FCE) compte of­fi­ciel­le­ment de­puis jeu­di une nou­velle dé­lé­ga­tion: celle de Nice Côte d’Azur, pré­si­dée par l’avo­cate ni­çoise du droit des af­faires Ma­rielle Wa­li­cki. Cette der­nière, par ailleurs très im­pli­quée dans le bé­né­vo­lat et le tis­su so­cio-éco­no­mique lo­cal, dé­taille les va­leurs du ré­seau.

Pour­quoi une nou­velle an­tenne? Même si une an­tenne can­noise existe de­puis long­temps, ce­la fai­sait plu­sieurs an­nées que je de­man­dais la créa­tion d’une dé­lé­ga­tionàNice. Fi­na­le­ment, l’an der­nier aux En­tre­pre­na­riales, la pré­si­dente can­noise, Paule Vé­ra, m’a conseillé de m’en oc­cu­per. Et voi­là, l’an­tenne ni­çoise existe of­fi­ciel­le­ment de­puis jeu­di der­nier. J’ai réuni au­tour de moi des femmes chefs d’en­tre­prise ou cadres di­ri­geants.

De quels ho­ri­zons vien­nen­telles ? Je re­cher­chais une trans­ver­sa­li­té dans les âges et les ac­ti­vi­tés (PME, TPE, PMI, TPI). Il y a donc des femmes is­sues de l’ar­ti­sa­nat – à l’image de cette ébé­niste de SaintAn­dré de la Roche qui di­rige  sa­la­riés– mais aus­si de l’in­dus­trie, du com­merce, des pro­fes­sions li­bé­rales, des ser­vices...

Quelles va­leurs al­lez-vous por­ter ? Celles du ré­seau­na­tio­nal qui est de pro­mou­voir l’en­tre­pre­na­riat au fé­mi­nin. Femmes Chefs d’en­tre­prises est le pre­mier ré­seau d’en­tre­pre­na­riat au fé­mi­nin en France. Nous ne re­ven­di­quons pas une ap­proche fé­mi­niste et consi­dé­rons que les hommes et les femmes di­ri­geants ont des pro­blé­ma­tiques iden­tiques. Si ce n’est que les femmes doivent être pré­sentes sur trois fronts: gé­rer leur en­tre­prise, leurs en­fants et leur couple. FCE a pour but de faire connaître le rôle ma­jeur des femmes chefs d’en­tre­prise dans la vie éco­no­mique et so­ciale lo­cale, de pro­mou­voir et ren­for­cer les ini­tia­tives des femmes en­tre­pre­neurs, de lut­ter contre l’iso­le­ment et de par­ti­ci­per aux mu­ta­tions du monde éco­no­mique.

C’est ce que vous leur ap­por­te­rez dans votre dé­lé­ga­tion ? Chaque cel­lule a sa per­son­na­li­té qui dé­pend de l’im­pul­sion­don­née par sa pré­si­dente. Notre dé­lé­ga­tion est là pour trans­mettre les sa­voirs, ap­por­ter de la so­li­da­ri­té et don­ner confiance aux femmes qui en manquent ou qui n’ont pas conscience de leurs com­pé­tences. Ce­la passe par des for­ma­tions que nous or­ga­ni­sons lorsque nous nous réunis­sons tous les mois. Il faut consi­dé­rer le FCE comme un vi­vier pour toutes ces ins­ti­tu­tions qui vont être obli­gées, de par la loi sur la pa­ri­té, de co­op­ter des femmes. Toutes ces va­leurs se fe­ront dans le res­pect et dans la bonne hu­meur. Et j’in­siste aus­si sur la no­tion d’éthique: nos adhé­rentes ne sont pas là pour faire du­bu­si­ness et du BB.

Pour­quoi un ré­seau uni­sexe? Le jour où il y au­ra une éga­li­té des ré­mu­né­ra­tions entre les hommes et les femmes, que la pa­ri­té se­ra gé­né­ra­li­sée sans être im­po­sée par la loi, alors les as­so­cia­tions uni­sexes n’au­ront plus lieu d’être. Même s’il y a eudes grandes avan­cées de­puis , la si­tua­tion de­meure tou­jours fra­gile. D’où l’exis­tence de ré­seaux de femmes.

Quelles sont les dif­fé­rences entre hommes et femmes? Les chefs d’en­tre­prise hommes et femmes ont des va­leurs com­munes mais les femmes ont une vi­sion des choses dif­fé­rente. Elles sont plus prag­ma­tiques, plus em­pa­thiques, plus so­li­daires. Après l’attentat du -Juillet, cer­taines di­ri­geantes ni­çoises ont eu des dif­fi­cul­tés. Nous l’avons su de fa­çon­dis­crète et les avons est né en 1945. C’est une as­so­cia­tion in­ter­pro­fes­sion­nelle, non gou­ver­ne­men­tale et apo­li­tique re­grou­pant plus de 1 000 en­tre­prises en France.

Au ni­veau lo­cal Le ré­seau s’ap­puie sur 42 dé­lé­ga­tions ré­gio­nales et plus de 2 000 adhé­rentes. La ré­gion Sud-Est compte plu­sieurs an­tennes (Mar­seille, Aix-enP­ro­vence, Pays d’Arles, Vau­cluse pour l’ouest ; et Cannes, Tou­lonVar, Golfe de Saint-Tro­pez et Nice pour l’est).

Dans le monde, le ré­seau FCE Monde com­prend plus de 500 000 membres dans 70 pays. L’élec­tion de la pro­chaine pré­si­dente FCE Monde se dé­rou­le­ra en 2017 à Mo­na­co.

(Photo K.W.)

Ma­rielle Wa­li­cki, pré­si­dente de la toute nou­velle dé­lé­ga­tion ni­çoise des FCE. Le ré­seau des Femmes Chefs d’en­tre­prises ( FCE)

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.