« Le contact avec les cultures m’a tou­jours in­té­res­sé »

Monaco-Matin - - Magazine -

Pour­quoi avoir choi­si les États la­tins d’Orient?

C’est le contact avec les cultures qui m’a tou­jours in­té­res­sé. C’est plus am­bi­tieux de trai­ter des échanges entre Eu­ro­péens, Ar­mé­niens, Turcs, Arabes, Juifs, ch­ré­tiens la­tins et d’Orient, en Terre sainte que de re­pro­duire la vie d’une cour oc­ci­den­tale, que tout le monde connaît.

Y a-t-il eu “syn­cré­tisme cultu­rel”?

Oui. À tra­vers les sources his­to­riques, on voit bien les étapes de l’in­té­gra­tion. Le pre­mier acte de Bau­douin Ier, par exemple, a été de fon­der le com­té d’Edesse et de se ma­rier avec la fille d’un prince ar­mé­nien pour­mon­trer son in­té­gra­tion. Et quand il ar­rive à Jé­ru­sa­lem, on le dé­crit comme “orien­ta­li­sé”, vê­tu à la­mode arabe. Comment est per­çu votre tra­vail? Je crois que nous avons un rôle à jouer au­près du pu­blic pour lui ex­pli­quer les croi­sades, le Ji­hâd, car la mé­con­nais­sance de ces­mots est ins­tru­men­ta­li­sée. Onn’a re­te­nu que les af­fron­te­ments en Terre sain­te­mais c’était, avant tout, une ren­contre entre di­vers peuples. Au­jourd’hui, la guer­reest très mal vue, mais à l’épo­queon­ne­pra­ti­quait que très ra­re­ment le­mas­sa­credes ci­vils.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.