Les grands ab­sents

Monaco-Matin - - L’info Du Jour -

Dans le­cadre egal­lia­no@ni­ce­ma­tin.frde cette af­faire, le di­rec­teur gé­né­ral de la so­cié­té Al.Ber.Ti, dont Li­no était tou­jours ad­mi­nis­tra­teur, a été au­di­tion­né. Et Maxime Cas­san ré­vèle en garde à vue que la so­cié­té de ter­ras­se­ment mo­né­gasque dis­po­sait d’une caisse noire. Des « com­mis­sions oc­cultes » étaient ver­sées. Maxime Cas­san évoque no­tam­ment une com­mis­sion de   € en es­pèces pour un ap­por­teur d’af­faires al­gé­rien sur un chan­tier de raf­fi­ne­rie à l’ex­port. De quoi faire bon­dir les avo­cats de la dé­fense car le tri­bu­nal n’a pas été sai­si de ces « faits graves » pour­tant sus­cep­tibles de consti­tuer des « in­frac­tions pé­nales ». Maxime Cas­san, lui, n’a pas été ren­voyé de­vant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel. Pas plus que Gé­rard Contes qui a ra­che­té la so­cié­té Al.Ber.Ti de Li­no Al­ber­ti. Et pour cause, les faits se­raient en fait au moins en partie pres­crits. Mais la pré­sence de cet autre Gé­rard dans le dos­sier qui ma­ni­pu­lait beau­coup d’es­pèces n’a évi­dem­ment pas échap­pé aux avo­cats de Gé­rard Spi­nel­li.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.