Un mo­dèle éco­no­mique puis­sant et no­va­teur

Monaco-Matin - - Côte D’azur -

À l’ins­tar de New York ou Am­ster­dam, Pa­ris s’est elle aussi lan­cée avec suc­cès dans cette aven­ture, ai­guillée par « Ar­bo­res­cence », l’agence qui tra­vaille ac­tuel­le­ment sur la marque « Côte d’Azur - France ». « Nous avons plan­ché sur l’uni­vers de Ville de Pa­ris, ra­conte Eli­sa­beth Du­bost, di­rec­tri­cede l’agence. Comme pour la Côte d’Azur, nous nous sommes in­ter­ro­gés sur le po­si­tion­ne­ment, sur la charte gra­phique à uti­li­ser et ses par­te­naires pos­sibles. » Dans ce nou­veau mo­dèle éco­no­mique dit de « li­cen­sing », ou de « co bran­ding » le dis­tri­bu­teur pri­vé as­sume seul les risques. Dans l’exemple de la Ville de Pa­ris, elle tou­chedes royal­ties sur chaque vente ain­si qu’un mi­ni­mum ga­ran­ti. La marque « Vélib’» (eh oui c’est de­ve­nu une marque), a ain­si rap­por­té 2,5 mil­lions d’eu­ros à Pa­ris en deux ans. No­tam­ment en guides tou­ris­tiques et en ob­jets de dé­co­ra­tion. La ville s’est éga­le­ment as­so­ciée avec « Les Comp­toirs Ri­chard ». Ou­treune gamme de ca­fés et de thés, ils com­mer­cia­lisent des rec­tangles de cho­co­lat que l’on­glis­seà cô­té de la tasse de ca­fé. Ils font un ta­bac à l’étran­ger. Les villes ne sont pas les seules à se lan­cer dans l’aven­ture. L’agence Ar­bo­res­cen­cea ain­si ré­cem­ment tra­vaillé avec la Pa­trouille de France. Avec cer­tai­ne­ment, en tête les chiffres de l’US Ar­my qui, en com­mer­cia­li­sant sa marque, a gé­né­ré... 92,5 mil­lions de dol­lars de ventes. Et « Côte d’Azur - France » ? Le nou­veau né pour­rait gé­né­rer 220 000 eu­ros de chiffre d’af­faires la pre­mière an­née, 600000 eu­ros la deuxième et 800000 la troi­siè­mean­née soit 1,6 mil­lion en trois ans! Une nou­velle source de re­ve­nus qui se­ra des­ti­née aux cam­pagnes de pro­mo­tion de la ré­gion.

(DR)

L’exemple de « Vélib’ qui a rap­por­té  ,  mil­lions en deux ans.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.