Les Can­noises mé­ri­taient mieux

Monaco-Matin - - Sports -

Les Can­noises ont me­né 2 sets à 1 avant de s’in­cli­ner au tie-break, hier soir à Mul­house, pour ce match en re­tard de la cin­quième jour­née. La bonne en­tame can­noise (0-3, 3-8) a cou­pé ini­tia­le­ment les jambes à l’ASPTTM­dont on re­tien­dra le maigre ca­pi­tal au ser­vice, l’ace de La­ra Da­vi­do­vic pour sau­ver une balle de set, et un contre ga- gnant de la même Da­vi­do­vic sol­li­ci­tée en fin de manche pour sup­pléer Maë­va Or­lé. Par­ti­cu­liè­re­ment ef­fi­caces, les deux cen­trales My­riamK­los­ter et la Bré­si­lienne Ma­ria­na Tho­maz de Aqui­no per­met­taient aux Can­noises de prendre la­main (12-19, 1725). Sous l’im­pul­sion de l’at­ta­quante por­to­ri­caine Da­ly San­ta­na, l’ASPTTM re­trou­vait sa su­perbe pour prendre la me­sure des Azu­réennes. A 8-4, les Mul­hou­siennes comp­taient dé­jà 2 aces et2­blocks à leur comp­teur. Bo­ja­na Mar­ko­vic mon­tait en puis­sance et La­ra Da­vi­do­vic usait de son cu­lot (147). La si­tua­tion était suf­fi­sam­ment cri­tique au sein de la ré­cep­tion can­noise pour que Laurent Tillie fasse ap­pel à sa ca­pi­taine San­ja Bur­sac jusque-là bles­sée. Une bonne pioche qui se tra­dui­sait par un sur­saut vi­si­teur (16-11) mais sans frei­ner l’élan lo­cal por­té par un chaud pu­blic (25-18). Le 3e set al­lait per­mettre aux Azu­réennes de sau­ver les meubles à l’is­sue d’un chas­sé-croi­sé (11-12) qui s’ache­vait sur une dé­ci­sion ar­bi­trale (11-14). Avec l’en­trée en jeu de la pas­seuse co­lom­bienne Ma­ria Ale­jan­dra Ma­rin, l’ASPTTM re­ve­nai­tàun­point (20-21)... pour rien. Un ser­vice dans le fi­let et un coup de patte de San­ja Bur­sac of­fraient la manche à Cannes (23-25). Les Mul­hou­siennes re­ve­naient dans le com­bat tou­jours em­me­nées­par Da­ly San­ta­na qui concré­ti­sait au fi­let les ex­ploits dé­fen­sifs de Bo­ja­na Mar­ko­vic (8-4, 12-6, 18-11). Les Can­noises pre­naient l’eau de toute part (25-16) et la belle sé­rie vic­to­rieuse des Azu­réennes au Pa­lais des sports en­ta­mée le 23 avril 2008 pre­nait fin au tie-break. Au­teur de 7 points dans cet ul­time jeu, Da­ly San­ta­na concluait les débats sur sa 32e at­taque ga­gnante du match (15-7). « La dif­fé­rence, c’est San­ta­na qui l’a faite » re­gret­tait Laurent Tillie.

Les Can­noises sont  es après six jour­nées, à huit uni­tés du lea­der, Bé­ziers.

(Pho­to PQR/L’Al­sace)

Bat­tues au tie-break, les Can­noises de Tillie.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.