La vil­la Pi­cas­so à  mil­lions d’eu­ros seule­ment ?

Le mas Notre-Dame-de-Vie, à Mou­gins, a été ad­ju­gé 20,196 M€, hier ma­tin lors d’une au­dience éclair au pa­lais de jus­tice de Grasse. Son pré­cé­dent pro­prié­taire avait ten­té d’en ob­te­nir 170 M€…

Monaco-Matin - - La Une - FRANCK LE­CLERC fle­clerc@ni­ce­ma­tin.fr

Fin de l’histoire ? Pas tout à fait. L’homme d’af­faires Rayo Wi­tha­nage, ad­ju­di­ca­taire de la der­nière mai­son de Pi­cas­so à Mou­gins, a deux mois pour ras­sem­bler les fonds. Ce Néo-Zé­lan­dais d’ori­gine sri-lan­kaise, qui vit entre New York et Londres, vient de dé­po­ser au tri­bu­nal de grande ins­tance de Grasse un chèque de consi­gna­tion de 2,019600 eu­ros. Soit 10 % du mon­tant de son ac­qui­si­tion. Il est fort peu pro­bable que cette tran­sac­tion achoppe sur une nou­velle dif­fi­cul­té. Mais une pré­cé­dente opération de gré à gré, conclue en dé­cembre 2016, n’était ja­mais al­lée à son terme, faute pour M. Wi­tha­nage d’avoir bou­clé le fi­nan­ce­ment. Une mi­nute et de­mie. C’est le temps qu’il a fal­lu à la chambre de l’exé­cu­tion im­mo­bi­lière pour exa­mi­ner le dos­sier, hier ma­tin. L’au­dience s’est dé­rou­lée « cal­me­ment, dans un si­lence de ca­thé­drale », se­lon Me Maxime Van Rol­le­ghem, avo­cat gras­sois de la banque néer­lan­daise Ach­mea. Il es­pé­rait un meilleur ré­sul­tat, Notre-Dame-de-Vie mé­ri­tant se­lon lui une offre au­tour de 30 mil­lions d’eu­ros. « Je pen­sais que les su­per-riches de notre pla­nète s’in­té­res­se­raient aux enchères, comme ils le font pour les ta­bleaux.» Les traces de l’ar­tiste jus­ti­fiaient à ses yeux une sur­cote : « C’est lui qui a conçu et agran­di la mai­son, dont il a aus­si des­si­né les jar­dins. »

La bonne af­faire ?

La somme ob­te­nue hier risque de ne pas cou­vrir les dettes de l’in­ves­tis­seur néer­lan­dais qui s’était of­fert le mas en dé­cembre 2007 au­près de Ca­the­rine Hu­tin, la fille de Jac­que­line Roque, se­conde épouse de Pi­cas­so. Grand ama­teur du peintre, ce­lui-ci avait contrac­té un prêt in fine sans par­ve­nir à rem­bour­ser le ca­pi­tal ni même les in­té­rêts. «Sur la base de rap­ports d’ex­perts pri­vés éva­luant le mas à plus de 50 mil­lions d’eu­ros, il a em­prun­té au­près de plu­sieurs banques pour un to­tal de près de 40 mil­lions », in­dique Me Van Rol­le­ghem. Ses ten­ta­tives de ces­sion à des mon­tants as­tro­no­miques (jus­qu’à 170 mil­lions d’eu­ros) ayant échoué, la plus-va­lue es­comp­tée ne s’est ja­mais concré­ti­sée. Le nou­veau pro­prié­taire fai­til une bonne af­faire ? « J’ai eu son épouse au té­lé­phone, il est sa­tis­fait», com­mente so­bre­ment son re­pré­sen­tant Me Marc Pro­ven­za­ni, avo­cat au bar­reau de Grasse. « M. Wi­tha­nage ob­tient le bien qu’il vou­lait. Quant au prix, il se­ra as­sor­ti de frais très im­por­tants. Il n’est pas sûr qu’une vente de gré à gré se soit ré­vé­lée moins avan­ta­geuse. » De leur cô­té, les spé­cia­listes du groupe Mi­chael Zin­graf avaient es­ti­mé le bien pro­pre­ment dit à 15 mil­lions d’eu­ros. Sans comp­ter la charge af­fec­tive, dif­fi­ci­le­ment chif­frable, liée à la pré­sence de Pi­cas­so de 1961 jus­qu’à son der­nier souffle, le 8 avril 1973. Il reste sur place une sorte de masque sculp­té dans la pierre d’un pi­lier, ain­si que des traces de pein­ture et un peu de mo­bi­lier d’ate­lier. On ignore les pro­jets de Rayo Wi­tha­nage à Mou­gins. «Il se peut que ce soit une ré­si­dence se­con­daire », glisse Me Pro­ven­za­ni. Une ré­si­dence se­con­daire de grand luxe : 2 400 m2 ha­bi­tables, quinze chambres, douze salles de bains, des ter­rasses et une su­perbe pis­cine, le tout sur un do­maine de 3,3 hec­tares.

C’est Pi­cas­so qui a conçu et agran­di la mai­son, dont il a aus­si des­si­né les jar­dins. ”

Quinze chambres, douze salles de bains, des ter­rasses et une su­perbe pis­cine, le tout sur un do­maine de , hec­tares. Du mo­bi­lier d’ate­lier est en­core pré­sent dans le mas.

(Pho­tos Ch­ris­tie’s In­ter­na­tio­nal)

Le pré­cé­dent pro­prié­taire au­rait em­prun­té près de  mil­lions d’eu­ros pour ac­qué­rir et res­tau­rer le mas Notre-Dame-de-Vie, ul­time de­meure de Pi­cas­so à Mou­gins.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.