Nice rêve aus­si d’ova­lie

L’Al­lianz Ri­vie­ra se­ra le théâtre, si le dos­sier fran­çais l’em­porte le 15 no­vembre pro­chain, de plu­sieurs ren­contres. Une vraie op­por­tu­ni­té, no­tam­ment éco­no­mique

Monaco-Matin - - Sports - PHI­LIPPE HERBET

Tout ce que le monde du rug­by, dans le dé­par­te­ment, compte de per­son­na­li­tés et/ou fi­gures em­blé­ma­tiques, s’était don­né ren­dez-vous, hier, à l’Hô­tel de ville de Nice, pour y en­tendre Ber­nard La­porte, le nou­veau pré­sident de la FFR, « re­sen­si­bli­ser » les troupes et « re­mer­cier » l’en­semble des ac­teurs lo­caux qui sou­tiennent le dos­sier fran­çais de can­di­da­ture à l’or­ga­ni­sa­tion de la Coupe du monde 2023. L’ob­jet de cette confé­rence de presse n’avait, il faut bien le re­con­naître, rien de très sexy a prio­ri. On y a pour­tant ap­pris pas mal de choses. No­tam­ment lors de la pré­sen­ta­tion tech­nique du pro­jet (lire en­ca­dré). C’était aus­si l’oc­ca­sion pour Ch­ris­tian Es­tro­si de rap­pe­ler ce qu’un tel évé­ne­ment peut gé­né­rer, no­tam­ment en terme d’im­pact éco­no­mique. En étayant son propos avec le bi­lan plus que po­si­tif dres­sé après l’Eu­ro-2016 de foot. « Avec 135000 spec­ta­teurs à l’Al­lianz Ri­vie­ra, dont 100.000 étran­gers, et 175.000 vi­si­teurs dans notre fan-zone, ce­la s’est tra­duit, sur un mois seule­ment, par 177 mil­lions de re­tom­bées rien qu’à Nice. Donc, et au­de­là de l’image po­si­tive que l’on peut ren­voyer en rai­son de notre sa­voir-faire en ma­tière d’ac­cueil et d’en­ca­dre­ment, de grandes or­ga­ni­sa­tions comme celle-là peuvent être de réels re­lais de crois­sance et source de créa­tion d’em­plois. Can­di­da­ter pour cette Coupe du monde est donc per­ti­nent ».

« Il y a match ! »

L’an­cien ma­na­ger du RC Tou­lon, après un trait d’hu­mour sur ses ami­tiés en po­li­tique, et dit tout son plai­sir d’avoir (re)croi­sé quelques « an­ciens », comme Eric Bu­chet ou Jeff Tor­do, a quant à lui in­sis­té sur le fait que le rug­by ama­teur était de droit plei­ne­ment as­so­cié au pro­jet.

« Cette can­di­da­ture, si je la porte en ma qua­li­té de pré­sident de la fé­dé­ra­tion, elle est sur­tout celle de tous les pas­sion­nés de rug­by. C’est donc la vôtre ! » a-t-il mar­te­lé. Puis de re­ve­nir sur la ge­nèse de cette aven­ture #FRANCE2023. « En dix mois, on a fait ce que les Ir­lan­dais ont réa­li­sé en trois ans et de­mi. On a mis beau­coup de coeur à l’ou­vrage et su rat­tra­per notre re­tard. Et au­jourd’hui, il y a réel­le­ment match ! ». Un match qu’il faut en­core rem­por­ter, le 15 no­vembre pro­chain, face à l’Ir­lande et L’Afrique du Sud...

(Ph. F. Bou­ton)

Ber­nard La­porte et Ch­ris­tian Es­tro­si ont fait équipe hier.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.