7,20 m

Une vague de plus de  mètres de haut en­re­gis­trée au large de Mo­na­co dans la nuit de lun­di à mar­di

Monaco-Matin - - De Monaco À Menton -

Le coup de mer dans la nuit de lun­di à mar­di, dû à la tem­pête Adrian, a été d’une in­croyable am­pleur. Une vague d’une hau­teur re­cord a même été en­re­gis­trée. Un phé­no­mène in­édit ces douze der­nières an­nées. Il y a, au large de Mo­na­co, une bouée qui est ré­per­to­riée sur la plu­part des sites d’in­for­ma­tions à des­ti­na­tion des sur­feurs. Ce lun­di soir, à h, elle a en­re­gis­tré une hau­teur maxi­mum de m. Un phé­no­mène d’am­pleur in­édite à Mo­na­co pour Da­niel Rea­li­ni, di­rec­teur ad­joint de la ca­pi­tai­ne­rie des ports de Mo­na­co: «Je tra­vaille ici de­puis , et je n’ai ja­mais vu ce­la. On est sur une hau­teur au moins dé­cen­nale, voire plus.» Ces sites men­tionnent aus­si sou­vent la hau­teur si­gni­fi­ca­tive, bien in­fé­rieure (m), mais c’est un chiffre ob­te­nu après un cal­cul sa­vant: «C’est un chiffre pon­dé­ré. Pour que les lec­teurs com­prennent bien, il faut s’ima­gi­ner confron­té à un mur d’eau de plus de  mètres de haut. C’est ça, la réa­li­té.»

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.