Les élé­ments dé­chaî­nés à Nice

Monaco-Matin - - Région Niçoise - YANN DELANOË yde­la­noe@ni­ce­ma­tin.fr

Houle vio­lente sur le lit­to­ral, averses, neige dans le haut pays… Re­tour sur trente-six heures éprou­vantes pour la Côte. À Nice, hier ma­tin, les plages étaient de sable. Em­por­tés, les ga­lets ! Et pour cause. Si la ville a connu quelques dé­gâts liés aux in­tem­pé­ries lun­di, dont l’ef­fon­dre­ment d’un mur sur le bou­le­vard Mae­ter­linck, de pe­tits ébou­le­ments sur la route du ci­me­tière de l’Est, un ro­cher tom­bé sur la chaus­sée de l’ave­nue de Gai­raut, ou en­core des arbres tom­bés rues de Ores­tis, du Tri­dent, ave­nues de Ver­dun et des Gre­nouillères ou en­core sur la pé­né­trante où les pom­piers ont dû in­ter­ve­nir, c’est sur la Prom’ que les élé­ments se sont dé­chaî­nés. En par­ti­cu­lier dans la nuit de lun­di à hier, où un phé­no­mène im­pré­vu de houle im­por­tante a sub­mer­gé cer­taines zones. Au point qua­si­ment d’em­por­ter une per­sonne qui s’était ris­quée sur la pro­me­nade en sur­plomb de la plage, comme en té­moigne une im­pres­sion­nante vi­déo sur Ni­ce­ma­tin.com. D’ailleurs cer­tains se de­man­daient pourquoi la Prom’ n’avait-elle pas été fer­mée. Sol­li­ci­tée, la Ville ré­pond : « La dé­ci­sion de fer­me­ture du trot­toir et de la chaus­sée sud est prise en fonc­tion des pré­vi­sions four­nies par Mé­téo France et de son ni­veau de vi­gi­lance su­pé­rieur (orange), ce qui n’était pas le cas (lun­di) à par­tir de 20 heures (...) avec confir­ma­tion de la pré­fec­ture. » Le PC com­mu­nal avait bien été ac­ti­vé dès 3 heures, lun­di ma­tin, en rai­son d’un ap­pel à la vi­gi­lance orange contre les inon­da­tions et les orages, jus­qu’à 20 heures, heure à la­quelle Mé­téo France a le­vé son alerte, dé­ci­sion confir­mée par la pré­fec­ture des Alpes Ma­ri­times dans un com­mu­ni­qué de 18 heures.

Vague de 5,80 mètres à Nice

Or, se­lon la Ville qui a étu­dié les hau­teurs de vagues en­re­gis­trées à la bouée « Côte d’Azur » entre 22 et 1 heure, « la va­leur de 5,80 mètres avec une pé­riode de 9 se­condes a été en­re­gis­trée à 23 heures, en contra­dic­tion avec les pré­vi­sions re­çues de Mé­téo France.» Et la mu­ni­ci­pa­li­té d’an­non­cer: « Suite à cet évé­ne­ment im­pré­vu, un tra­vail de ré­flexion a été lan­cé afin de comprendre le dif­fé­ren­tiel entre les pré­vi­sions de Mé­téo France et la réa­li­té mé­téo­ro­lo­gique consta­tée. » Avant de nuan­cer : «Il faut aus­si prendre en compte la sur­cote liée au pas­sage de la tem­pête Adrian qui a été re­le­vée gé­né­rant ain­si une ag­gra­va­tion du phé­no­mène vagues sub­mer­sion sur le lit­to­ral azu­réen. » Ce que confirme Mé­téo France, qui in­voque un «chan­ge­ment de vent sou­dain lié à Adrian» ayant pro­vo­qué « un phé­no­mène plus fort que pré­vu ». Pas de bles­sés heu­reu­se­ment au cours de cet épi­sode. Seule­ment des ga­lets pro­je­tés un peu par­tout. En­vi­ron soixante-dix agents mu­ni­ci­paux de la pro­pre­té ont pro­cé­dé dès 1 heure du ma­tin au net­toyage du trot­toir et de la chaus­sée sud per­met­tant d’as­su­rer dès 7 heures la cir­cu­la­tion des usa­gers en toute sé­cu­ri­té. L’épi­sode a aus­si né­ces­si­té plus de sept équi­pages de po­lice mu­ni­ci­pale afin de ré­pondre aux nom­breuses sol­li­ci­ta­tions des ha­bi­tants. Un dis­po­si­tif qui pour­rait être ré­ac­ti­vé, en fonc­tion de l’am­pleur de l’épi­sode ora­geux pré­vu ce soir.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.