Con­grès ré­gio­naux du PJD, l’ex­cep­tion ca­sa­blan­caise

La Nouvelle Tribune - - Au fil de la semaine - H.Z

Con­trai­re­ment aux autres con­grès ré­gio­naux te­nus à Fès, Laâyoune, ou en­core à Ra­bat, ce­lui de Ca­sa­blan­ca a connu un trai­te­ment très spécial. En ef­fet, il a été or­ga­ni­sé sous très haute sur­veillance. Pré­si­dé par un Mus­ta­pha Ra­mid conscient des en­jeux de l’heure pour la Lampe, ce ren­dez-vous a été ca­rac­té­ri­sé par l’in­ter­ven­tion du se­cré­ta­riat gé­né­ral, qui a pro­po­sé des noms pour la di­rec­tion du PJD à Ca­sa-Set­tat. En somme, rien n’a été lais­sé au ha­sard. Ré­sul­tat : l’an­cienne équipe conduite par Ab­des­sa­mad Hai­ker, un pro-Ben­ki­rane, au­rait a été écar­tée de la di­rec­tion du PJD de la ca­pi­tale éco­no­mique. Pour le SGad­joint Slei­man El Am­ra­ni, le Se­cré­ta­riat Gé­né­ral du par­ti a le droit de pro­po­ser à tout con­grès ré­gio­nal un can­di­dat au poste de se­cré­taire ré­gio­nal. Et d’ex­pli­quer que «sur le plan hié­rar­chique, le se­cré­ta­riat gé­né­ral a le droit d'avoir une es­ti­ma­tion ins­ti­tu­tion­nelle don­née en termes de quoi, il peut in­ter­ve­nir en la ma­tière, comme c'est le cas pour Ca­sa­blan­ca Set­tat». Du cô­té du PJD, on laisse en­tendre qu’il ne s’agit pas d’une ques­tion de cla­nisme. Le DG du par­ti, Lar­bi Ab­del­heq, pré­fère com­men­cer par ras­su­rer : «Tous les con­grès ré­gio­naux te­nus ré­cem­ment se sont dé­rou­lés dans une at­mo­sphère dé­mo­cra­tique res­pon­sable». Et de pour­suivre que «le par­ti n'a pas eu de pro­blèmes d'or­ga­ni­sa­tion comme cer­tains l'ont dit», sou­li­gnant qu’à tra­vers le re­nou­vel­le­ment des se­cré­ta­riats ré­gio­naux, le PJD am­bi­tionne de ren­for­cer sa qua­li­té or­ga­ni­sa­tion­nelle. Et à ceux qui pré­tendent que le pays se di­rige vers des élec­tions an­ti­ci­pées, Lar­bi Ab­del­heq ré­pond : «Nous se­rons prêts dès de­main...». Con­cer­nant l’ex­cep­tion ca­sa­blan­caise, il es­time, lui aus­si, que le se­cré­ta­riat gé­né­ral a le droit de pré­sen­ter un can­di­dat, fai­sant re­mar­quer que ce can­di­dat a été choi­si par­mi les quatre en lice.

Dans tous les cas, le can­di­dat du par­ti, Moh­sine Mou­fi­di, a été élu se­cré­taire ré­gio­nal de la Lampe à Ca­sa­blan­ca, évin­çant de la sorte Ab­des­sa­mad Hai­ker, à ce poste de­puis dé­jà des an­nées. Pour le nou­veau pa­tron du PJD à Ca­sa­blan­ca, le par­ti est au­jourd’hui ap­pe­lé à ren­for­cer ses struc­tures or­ga­ni­sa­tion­nelles dans la ville la plus dy­na­mique du pays, à même de ré­pondre aux as­pi­ra­tions de sa po­pu­la­tion. Et d’ajou­ter qu’en tant que pre­mière force politique de la ré­gion Ca­sa-Set­tat, le PJD est ap­pe­lé aus­si à dé­ve­lop­per son ex­pé­rience dans la ges­tion des af­faires pu­bliques.

En plus de Mo­fi­di, la nou­velle di­rec­tion de la Lampe à Ca­sa­blan­ca com­prend Ab­del­krim La­houi­chri, Ab­delm­jid Ait Adi­la, Re­da Ha­kim Ben­na­ni, Ami­na Ame­krane, Ab­der­ra­him Az­mi, et Hamid Zat­ni.

Newspapers in French

Newspapers from Morocco

© PressReader. All rights reserved.