Le Groupe Al­liances pour­suit son plan de re­struc­tu­ra­tion et de dé­sen­det­te­ment

La Nouvelle Tribune - - Au fil de la semaine - Imane Jir­ra­ri

Le Conseil d'ad­mi­nis­tra­tion du groupe Al­liances, réuni le 29 mars der­nier sous la pré­si­dence de M. Ala­mi Laz­raq, a ar­rê­té les comptes au 31 dé­cembre 2017. Un point de presse a été or­ga­ni­sé, mar­di 3 avril, à Ca­sa­blan­ca pour se pen­cher sur le bi­lan fi­nan­cier du groupe Al­liances pour l’exer­cice 2017. Le Groupe a af­fi­ché une ren­ta­bi­li­té en pro­gres­sion et a dé­pas­sé ain­si ses pré­vi­sions. Le ré­sul­tat net et le RNPG sont au-des­sus des pré­vi­sions du groupe et en­re­gistrent une forte pro­gres­sion par rap­port au 31 dé­cembre 2016, res­pec­ti­ve­ment de 41% et 21%.

Cette hausse s'ex­plique prin­ci­pa­le­ment par la forte contri­bu­tion de l'ac­ti­vi­té Ha­bi­tat So­cial et in­ter­mé­diaire, via sa fi­liale Al­liances Dar­na et des pro­jets du Groupe en Afrique, no­tam­ment en Côte d'Ivoire et au Ca­me­roun.

La ré­duc­tion des frais fi­nan­ciers est si­gni­fi­ca­tive puis­qu'ils ont bais­sé de 63% par rap­port au 31 dé­cembre 2016, en ligne avec les pré­vi­sions du Groupe, tan­dis que le chiffre d'af­faires conso­li­dé du Groupe a at­teint 3 016 MDH en 2017, en re­cul de 15% par rap­port à 2016. Ce re­pli est prin­ci­pa­le­ment dû au glis­se­ment, au 1er se­mestre 2018, de l'opé­ra­tion de ti­tri­sa­tion (ces­sions d'ac­tifs) d'un mon­tant de 1.1 MMDH.

La ré­duc­tion de l’en­det­te­ment se pour­suit

Sur le seg­ment de l’en­det­te­ment, le groupe Al­liances a pour­sui­vi son plan de ré­duc­tion de la dette. Cel­le­ci était de 8.5 MMDH au 1er jan­vier 2015. Au­jourd'hui, elle se si­tue à 4,7 MMDH et Al­liances pré­voit de la ra­me­ner à 2,9 MMDH au 31 dé­cembre pro­chain.

«Le suc­cès du plan de dé­sen­det­te­ment ini­tié par le Groupe en 2015 a en­trai­né une forte baisse des frais fi­nan­ciers. Cette ten­dance se pour­sui­vra et per­met­tra de ré­duire le mon­tant des frais fi­nan­ciers à près de 100 MDH en 2018», se­lon le ma­na­ge­ment du groupe.

Nou­veaux pro­jets en Côte d'Ivoire et au Ca­me­roun

S’agis­sant des pers­pec­tives, le Groupe Al­liances a sé­cu­ri­sé d’im­por­tants pro­jets à tra­vers le Ma­roc au ni­veau de l’ac­ti­vi­té «So­cial et Moyen Stan­ding», et reste at­ten­tif aux op­por­tu­ni­tés de mar­ché pour l’ac­ti­vi­té Haut Stan­ding.

Sur le reste du conti­nent, le Groupe a lan­cé de nou­velles tranches de son pro­jet en Côte d’Ivoire après avoir li­vré la 1ère tranche de lo­ge­ments et avance de ma­nière cer­taine sur son pro­jet au Ca­me­roun qui compte 18 opé­ra­tions à ce stade.

Pour ce qui est du pôle ha­bi­tat so­cial et moyen stan­ding, Al­liances a réa­li­sé de nou­velles ventes, soit 1 861 uni­tés. 1022 uni­tés ont été dé­jà ache­vées. Le pôle créa­tion a ven­du 279 uni­tés, et a li­vré 397 uni­tés.

Il va sans dire que le pôle «Afrique» connait plu­sieurs tra­vaux, soit la construc­tion de 8 hô­pi­taux, 3 CHU et des lo­ge­ments au Ca­me­roun, qui avancent confor­mé­ment au plan­ning, se­lon le ma­na­ge­ment du groupe. En Côte d’ivoire, la pre­mière tranche de lo­ge­ment a été li­vrée. «Le pôle Afrique re­pré­sente 20% d’ac­ti­vi­tés du Groupe», a rap­pe­lé dans ce sens le pa­tron du groupe.

L’aug­men­ta­tion de ca­pi­tal en pers­pec­tive

Avec la pour­suite du plan de re­struc­tu­ra­tion, no­tam­ment la ré­duc­tion de l’en­det­te­ment, le re­tour aux ré­sul­tats bé­né­fi­ciaires pour la 2e an­née consé­cu­tive et le po­ten­tiel de crois­sance et de dé­ve­lop­pe­ment, le Groupe Al­liances vou­drait pro­cé­der à une aug­men­ta­tion de ca­pi­tal alors que l’ac­tion­naire de ré­fé­rence a dé­jà in­jec­té 300 MDH en comptes cou­rants. Il va sans dire que les pers­pec­tives du Groupe Al­liances re­posent sur cinq prin­ci­paux axes, à sa­voir, la conso­li­da­tion de la po­si­tion sec­to­rielle du Groupe, l’op­ti­mi­sa­tion des coûts et des cycles de dé­ve­lop­pe­ment, le ren­for­ce­ment du dis­po­si­tif d’en­cais­se­ment, ain­si que la pro­po­si­tion d’une offre en adé­qua­tion avec la de­mande, et la di­ver­si­fi­ca­tion ré­gio­nale.

Pers­pec­tives stra­té­gique en Afrique sub­sa­ha­rienne

La stra­té­gie in­ter­na­tio­nale du Groupe Al­liances consiste à po­si­tion­ner les ac­ti­vi­tés en Afrique sub­sa­ha­rienne comme un ac­teur in­con­tour­nable dans les do­maines sui­vants :

• Lo­ge­ments so­ciaux, éco­no­miques et de stan­ding (in­ter­mé­diaire et haut de gamme). • Amé­na­ge­ment et dé­ve­lop­pe­ment.

• Concep­tion étude, construc­tion et équi­pe­ment de centres hos­pi­ta­liers. •Concep­tion étude, construc­tion et équi­pe­ment d’hô­tels. La concré­ti­sa­tion de la stra­té­gie in­ter­na­tio­nale du Groupe per­met­tra de main­te­nir la contri­bu­tion du Pôle in­ter­na­tio­nal à plus de 20% à l’ac­ti­vi­té conso­li­dée du Groupe à ho­ri­zon 2019, a no­té le ma­na­ge­ment du groupe.

Newspapers in French

Newspapers from Morocco

© PressReader. All rights reserved.