L’au­to­mo­bile su­bli­mée

La Nouvelle Tribune - - Finances - Fahd YATA

Au­to Ex­po 2018, la grand­messe de l’au­to­mo­bile au Ma­roc, a ou­vert of­fi­ciel­le­ment ses portes le mar­di 10 avril et cette manifestation, bian­nuelle, du­re­ra jus­qu’au 22 du mois cou­rant. Une oc­ca­sion (pour du neuf, sic !) que l’en­semble des dis­tri­bu­teurs de vé­hi­cules at­tend avec dé­ter­mi­na­tion et am­bi­tion, alors que le mar­ché de l’au­to­mo­bile a en­re­gis­tré une pro­gres­sion moindre de­puis le dé­part de l’an­née en cours com­pa­ra­ti­ve­ment à l’an­née 2017.

Inau­gu­ré par le chef du gou­ver­ne­ment, M. Saad Ed­dine El Oth­ma­ni, qu’ac­com­pa­gnait le mi­nistre dé­lé­gué en charge du Trans­port et de la Lo­gis­tique, M. Na­jib Bou­lif, cet évé­ne­ment est le lieu pri­vi­lé­gié de toutes les af­faires, tant pour les conces­sion­naires que pour les ache­teurs qui, tous les deux ans, es­pèrent ac­qué­rir la voi­ture de leur choix aux meilleurs prix et condi­tions.

Bien évi­dem­ment, les grands conces­sion­naires sont tous pré­sents, qui pro­posent des pre­miums, mais éga­le­ment les ci­ta­dines, les cross-over et toutes les autres (voire des mo­tos) dans des stands qui ri­va­lisent de qua­li­té et d’op­ti­mi­sa­tion des es­paces. Les banques et les or­ga­nismes de fi­nan­ce­ment à cré­dit sont éga­le­ment au ren­dez-vous, d’abord le Groupe AWB qui, avec ses fi­liales, (Wa­fa As­su­rance, Wa­fa­sa­laf, Bank As­sa­fa, Wa­fa LLD et Wa­fa­bail), veut mar­quer for­te­ment sa pré­sence, lui qui as­sume la po­si­tion de spon­sor of­fi­ciel de ce salon.

Au­to Ex­po tra­duit d’ailleurs par­fai­te­ment la richesse et l’ex­haus­ti­vi­té de l’offre au­to­mo­bile dans notre pays, «ou­vert» à toutes les marques, des plus pres­ti­gieuses aux plus po­pu­laires, BMW, Range Ro­ver, Au­di, Ja­guar, Ford, Porsche, Hon­da, Volks­wa­gen, Peu­geot, Ci­troën, Re­nault, Da­cia, Fiat, Seat, Sko­da, sans ou­blier les autres ja­po­naises et co­réennes, etc.

Toutes sont «au ta­quet» pour at­ti­rer le cha­land.

Mais, pour cette an­née, deux nou­veau­tés au moins, sont à si­gna­ler. D’abord la pré­sence de plus en plus mar­quée des vé­hi­cules hy­brides, (le tout élec­trique n’est pas en­core pro­gram­mé chez nous, faute d’équi­pe­ments en bornes de re­charge), qui re­pré­sentent, in­con­tes­ta­ble­ment l’ave­nir du mar­ché, à la fois pour des rai­sons éco­lo­giques, éco­no­miques, en­vi­ron­ne­men­tales, mais aus­si parce que dès 2020, les construc­teurs eu­ro­péens se­ront obli­ga­toi­re­ment sou­mis à une di­rec­tive de l’UE im­po­sant des mo­teurs hy­brides re­char­geables et élec­triques au dé­pend des mo­teurs à ex­plo­sion, qui uti­lisent des car­bu­rants fos­siles, (es­sence, ga­zole). Un ar­gu­ment sup­plé­men­taire est éga­le­ment sus­cep­tible d’at­ti­rer la clien­tèle, ce­lui de la dé­fis­ca­li­sa­tion qui bé­né­fi­cie aux voi­tures hy­brides com­mer­cia­li­sées au Ma­roc, exit donc la fa­meuse vi­gnette qui, pour les grosses mo­to­ri­sa­tions, re­pré­sente un dé­bours consé­quent pour les éven­tuels ache­teurs.

La se­conde nou­veau­té est l’ar­ri­vée des pro­duits al­ter­na­tifs de fi­nan­ce­ment, grâce à la pré­sence sur le mar­ché ban­caire et du cré­dit à la consommation, des fi­liales dé­diées à la «fi­nance is­la­mique».

Bank As­sa­fa, du Groupe AWB, et Um­nia Bank, du CIH, sont no­tam­ment pré­sentes pour of­frir des for­mules «ha­lal», va­li­dées par le Conseil Su­pé­rieur des Ou­lé­mas et Bank Al-Magh­rib. Il fau­dra néan­moins at­tendre la fin de l’Au­to Ex­po 2018 pour sa­voir si la de­mande au­ra été aus­si forte que l’es­pèrent les par­ti­sans des fi­nan­ce­ments al­ter­na­tifs, alors que les for­mules «clas­siques», qui mettent sou­vent l’ac­cent sur la gra­tui­té du cré­dit, ont plu­sieurs lon­gueurs d’avance sur leurs nou­veaux com­pé­ti­teurs ! En­fin, ce hap­pe­ning qui at­tire des di­zaines de mil­liers de vi­si­teurs à chaque édi­tion, se­ra éga­le­ment le lieu de la pré­ven­tion et de la sen­si­bi­li­sa­tion des au­to­mo­bi­listes (et des pié­tons) à l’im­pé­rieuse né­ces­si­té de res­pec­ter les règles édi­tées par le Code de la Route, mais aus­si de la mise en garde contre les mé­faits de la contre­fa­çon et de l’in­for­mel, les­quels causent trop sou­vent des dé­gâts ir­ré­pa­rables en termes de vies hu­maines.

Alors, en fa­mille ou non, les vi­si­teurs se pres­se­ront nom­breux, qui pour ache­ter, qui pour rê­ver, qui pour se pro­me­ner, qui pour pro­je­ter une ac­qui­si­tion pro­chaine, sa­chant que ven­deurs comme clients savent per­ti­nem­ment que le salon Au­to Ex­po est le lieu des ra­bais si­gni­fi­ca­tifs et des offres pro­mo­tion­nelles par ex­cel­lence.

Les conces­sion­naires y font des ef­forts et les clients des af­faires !

Newspapers in French

Newspapers from Morocco

© PressReader. All rights reserved.