Les so­lu­tions des ex­perts des Smart Days de Ma­roc Te­le­com

La trans­for­ma­tion di­gi­tale au Ma­roc et en Afrique

La Nouvelle Tribune - - Au fil de la semaine - AL

Ma­roc Te­le­com a or­ga­ni­sé, mar­di 10 avril, la deuxième édi­tion des Smart Days, son ren­dez-vous dé­dié à la trans­for­ma­tion di­gi­tale au Ma­roc et en Afrique.

Sous le thème « La trans­for­ma­tion di­gi­tale : Quels mo­dèles et en­jeux pour les en­tre­prises en Afrique », cette édi­tion a connu la par­ti­ci­pa­tion de deux ex­perts in­ter­na­tio­naux de re­nom : Gilles Ba­bi­net, mul­ti-en­tre­pre­neur et pre­mier pré­sident du Conseil na­tio­nal du nu­mé­rique en France et Re­bec­ca Enon­chong, en­tre­pre­neur ca­me­rou­naise, pré­si­dente d’AppsTech, mul­ti­na­tio­nale spé­cia­li­sée dans la créa­tion de lo­gi­ciels.

Cette der­nière a af­fir­mé, lors de son in­ter­ven­tion, que l’Afrique pré­sen­tait « des atouts ma­jeurs » pour réus­sir sa trans­for­ma­tion di­gi­tale. « Les en­tre­prises lo­cales en sont cons­cientes, mais les be­soins res­tent im­por­tants, no­tam­ment en termes d’in­fra­struc­tures et d’ac­cès aux tech­no­lo­gies de l’in­for­ma­tion », a-t-elle dé­cla­ré.

Pour Re­bec­ca Enon­chong, l’Afrique de­vrait s’ap­puyer sur ses nom­breux atouts pour réus­sir sa trans­for­ma­tion di­gi­tale, qui se ca­rac­té­risent, se­lon elle, par la forte per­cée du mo­bile, la « re­la­tive vir­gi­ni­té » de dis­po­si­tions lé­gales en­ca­drant les tech­no­lo­gies et leurs usages et l’ap­pro­pria­tion ra­pide des tech­no­lo­gies.

« Cette dy­na­mique et ces atouts de­vraient se faire ac­com­pa­gner par le dé­ve­lop­pe­ment des in­fra­struc­tures lo­cales, la ré­duc­tion des coûts d’ac­cès à In­ter­net mais aus­si la ré­duc­tion au maxi­mum des points morts de la di­gi­ta­li­sa­tion en in­ter­con­nec­tant les dif­fé­rents ser­vices entre eux», a-t-elle fait sa­voir, re­le­vant que la prio­ri­té de­vrait éga­le­ment être don­née à la Re­cherche et au Dé­ve­lop­pe­ment, à l’in­ves­tis­se­ment et au par­te­na­riat pu­blic pri­vé.

Pour sa part, Gilles Ba­bi­net a fait re­mar­quer que le monde as­siste aujourd’hui à la troi­sième ré­vo­lu­tion in­dus­trielle, in­car­née par la trans­for­ma­tion di­gi­tale, qui gé­nère d’énormes gains d’op­por­tu­ni­tés, se­lon lui, dans plu­sieurs sec­teurs no­tam­ment le com­merce et le tou­risme.

« Nous vi­vons aujourd’hui un mo­ment d’ac­cé­lé­ra­tion unique. S’il nous a fal­lu près de 40 ans pour connec­ter 2,5 mil­liards de per­sonnes à In­ter­net en 2015, nous ne sommes plus qu’à quelques mois pour connec­ter 2,5 autres mil­liards » a-t-il dé­cla­ré. Pour lui, il est aujourd’hui né­ces­saire de chan­ger de pos­ture et de pen­ser dif­fé­rem­ment la trans­for­ma­tion di­gi­tale. Pour ce faire, il faut une « convic­tion réelle du top ma­na­ge­ment d’opé­rer une rup­ture an­thro­po­lo­gique, la né­ces­si­té de for­mer l’en­semble du per­son­nel au di­gi­tal, et la ca­pa­ci­té à s’ou­vrir et agré­ger l’en­semble des res­sources pré­sentes dans son en­vi­ron­ne­ment », a-t-il sou­li­gné. Il est à no­ter que Ma­roc Te­le­com, face aux dé­fis de la di­gi­ta­li­sa­tion, ac­com­pagne les en­tre­prises dans leur trans­for­ma­tion di­gi­tale à tra­vers une offre de ser­vices spé­ci­fique (SmartCar, MTT­rack,….).

Newspapers in French

Newspapers from Morocco

© PressReader. All rights reserved.