Mo­ha­med Ab­den­na­baoui ap­pelle les ci­toyens à dé­non­cer les ‘‘Mouf­si­dines’’ !

La Nouvelle Tribune - - Au fil de la semaine -

Une ligne té­lé­pho­nique di­recte dé­diée à la ré­cep­tion des dé­non­cia­tions d'actes de cor­rup­tion (0537718888), a été lan­cée en ce dé­but de se­maine, pour re­ce­voir les plaintes et les ré­cla­ma­tions des ci­toyens sur des actes de cor­rup­tion. La mise en place de ce nu­mé­ro s'ins­crit dans le cadre de la stra­té­gie na­tio­nale de lutte contre la cor­rup­tion, qui vise à pro­mou­voir les va­leurs d'in­té­gri­té et de trans­pa­rence, d’as­su­rer l'ef­fi­ca­ci­té des in­ter­ven­tions des dé­par­te­ments gou­ver­ne­men­taux dans le do­maine lié à la lutte contre la cor­rup­tion, confor­mé­ment aux prin­cipes de la bonne gou­ver­nance tels que sti­pu­lés par la Cons­ti­tu­tion et les lois en vi­gueur. Cette ligne vient ren­for­cer les autres mé­ca­nismes de dé­non­cia­tion d’actes de cor­rup­tion, qui sont pla­cés à la dis­po­si­tion des ci­toyens, le but étant de dé­non­cer ces actes au mo­ment pré­cis et avec l'ef­fi­ca­ci­té né­ces­saire pour contrô­ler les cas de cor­rup­tion ou de chan­tage et in­for­mer ain­si le mi­nis­tère pu­blic et la PJ de ces faits. A cet ef­fet, un centre d'ap­pels re­le­vant du mi­nis­tère pu­blic et qui su­per­vise le trai­te­ment en ligne de tous les ap­pels, a été équi­pé de tous les moyens tech­no­lo­giques de trai­te­ment des ap­pels des ci­toyens en vue de les trans­mettre au juge en charge, après s'être as­su­ré qu'ils se rap­portent à un crime de cor­rup­tion. Les juges char­gés de ces dos­siers ont pour mis­sion de co­or­don­ner avec le pro­cu­reur gé­né­ral et le dé­non­cia­teur de ces actes afin d’ar­rê­ter le sus­pect, en "fla­grant dé­lit". Le Pro­cu­reur du Roi près la Cour de Cas­sa­tion, pré­sident du mi­nis­tère pu­blic, Mo­ha­med Ab­den­na­baoui, a sou­li­gné que ce nou­veau ser­vice am­bi­tionne d’en­cou­ra­ger les ci­toyens à dé­non­cer de tels actes. Eu égard au rôle im­por­tant des ci­toyens dans la lutte contre la cor­rup­tion, Ab­den­na­baoui a fait sa­voir que la pro­cé­dure de dé­non­cia­tion se dé­rou­le­ra dans l'ano­ny­mat pour pré­ser­ver l'iden­ti­té du dé­non­cia­teur, ex­pli­quant que l'in­dé­pen­dance du pou­voir ju­di­ciaire as­sure la par­faite co­or­di­na­tion entre les dé­par­te­ments gou­ver­ne­men­taux et les ser­vices pu­blics.

Newspapers in French

Newspapers from Morocco

© PressReader. All rights reserved.