Le com­por­te­ment de consommation sain, se­lon Ah­med Taou­fiq

La Nouvelle Tribune - - Au fil de la semaine -

La pre­mière cau­se­rie re­li­gieuse du mois sa­cré du Ra­ma­dan n’est pas sor­tie, semble-t-il, du contexte so­cio-éco­no­mique de l’heure : Ra­ma­dan, boy­cott, pou­voir d’achat... En ef­fet, cette séance ani­mée par Ah­med Taou­fiq, mi­nistre des Ha­bous et des Af­faires Is­la­miques, a été te­nue sous le thème "les droits de l'âme (Nafs) en Is­lam et ses di­men­sions éco­no­miques" à la lu­mière des ver­sets de la sou­rate AchC­hams (So­leil): "Et par l'âme et Ce­lui qui l'a har­mo­nieu­se­ment fa­çon­née; et lui a alors ins­pi­ré son im­mo­ra­li­té, de même que sa pié­té". Ah­med Tou­fiq a rap­pe­lé que l'in­di­vi­du a d'abord des droits vis-àvis de lui-même, puis viennent les droits com­po­sés qui im­pactent na­tu­rel­le­ment la com­mu­nau­té et en par­ti­cu­lier ses as­pects éco­no­miques. Se de­man­dant si des pro­grès ont été réa­li­sés du­rant ce siècle au ni­veau de la connais­sance de l'âme hu­maine, qui per­mettent à l'homme de re­mettre en ques­tion son ju­ge­ment con­cer­nant son com­por­te­ment et, par­tant, la re­la­tion entre l'éco­no­mie et la re­li­gion, Ah­med Tou­fiq a as­su­ré que les Hommes, en fai­sant pré­va­loir les va­leurs mo­rales, par­ti­cipent à construire une so­cié­té pa­ci­fique et du vi­vreen­semble. Et d’ex­pli­quer à ce pro­pos que quand l'in­di­vi­du et la com­mu­nau­té pri­vi­lé­gient un com­por­te­ment qui soit gui­dé par les va­leurs mo­rales, ils agissent sur trois ni­veaux à la fois : la théo­rie éco­no­mique qui tienne compte des droits de l'âme et qui fait pré­va­loir des va­leurs autres que celles de la lo­gique du mar­ché, la jus­tice éco­no­mique et le coût éco­no­mique.

Newspapers in French

Newspapers from Morocco

© PressReader. All rights reserved.