Mar­chi­ca Med, un état des lieux du pro­jet de la baie de Co­co­dy en Côte d’Ivoire

La Nouvelle Tribune - - Au fil de la semaine - I. JIR­RA­RI

Une dé­lé­ga­tion ivoi­rienne de haut ni­veau a ef­fec­tué une vi­site de tra­vail au Ma­roc, les 7 et 8 juin. Une confé­rence de presse a été or­ga­ni­sée, à cette oc­ca­sion, ven­dre­di 8 juin à Ra­bat pour mettre en lu­mière le pro­jet de va­lo­ri­sa­tion de la Baie de Co­co­dy en Côte d’Ivoire, sous le thème «L’Afrique qui fait confiance à l’Afrique». La dé­lé­ga­tion com­pre­nait M.Patrick Achi, mi­nistre, se­cré­taire gé­né­ral de la Pré­si­dence de Côte d’Ivoire, Mme Anne Dé­si­rée Ou­lo­to, mi­nistre de la Sa­lu­bri­té, de l’En­vi­ron­ne­ment et du dé­ve­lop­pe­ment du­rable, por­te­pa­role ad­jointe du gou­ver­ne­ment, ain­si que M. Pierre Dim­ba, DG de l’Age­route.

Le pré­sident du di­rec­toire de Mar­chi­ca Med, Saïd Zar­rou, a fait sa­voir que le pro­jet d’amé­na­ge­ment de la Val­lée de Bou­re­greg, qui in­carne se­lon lui un mo­dèle ins­ti­tu­tion­nel in­édit, a ser­vi de point de dé­part à d’autres pro­jets struc­tu­rants de grande en­ver­gure, dans le Royaume et le conti­nent afri­cain. Et d’ajou­ter : «La ca­dence de la réa­li­sa­tion de ce pro­jet no­va­teur, telle qu’in­suf­flée par la vo­lon­té royale, a per­mis par la suite de trans­fé­rer ce sa­voir-faire avé­ré vers la La­gune de Mar­chi­ca au Nord de Royaume, avant que ce mo­dèle ne soit trans­por­té sur la La­gune Ebrié (baie de Co­co­dy)». «Le pro­jet avance bien. Nous sommes dé­jà à 35%, 40% de réa­li­sa­tion. Nous al­lons en­ta­mer l’an­née pro­chaine, une autre phase im­por­tante de ce pro­jet», a sou­li­gné M. Zar­rou.

Pour sa part, le se­cré­taire gé­né­ral de la pré­si­dence de la Côte d’Ivoire, Patrick Achi, a dé­cla­ré que «cette vi­site se veut une oc­ca­sion pour s’en­qué­rir et s’in­for­mer du pro­jet de l’amé­na­ge­ment de la val­lée de Bou­re­greg et per­mettre à l’équipe res­pon­sable du pro­jet de la baie de Co­co­dy à Abid­jan de s’ins­pi­rer de ce mo­dèle in­con­tour­nable». «La deuxième phase de construc­tion des pla­te­formes est ter­mi­née à 33 %. La to­ta­li­té de­vrait être li­vrée d’ici fin 2018 ou dé­but 2019», a pré­ci­sé Pierre Dim­ba, di­rec­teur gé­né­ral de l’Agence de ges­tion des routes.

Ar­ti­cu­lé dans sa phase in­fra­struc­ture, au­tour de 4 pôles de tra­vaux, le pro­jet porte sur la ré­ha­bi­li­ta­tion éco­lo­gique de la Baie ; la réa­li­sa­tion de bar­rages, d’un ca­nal et d’ouvrages hy­drau­liques et ma­ri­times, la construc­tion d’in­fra­struc­tures rou­tières, d’ouvrages de fran­chis­se­ment et d’un via­duc ; la réa­li­sa­tion d’une ma­ri­na et d’un parc ur­bain. S’agis­sant du Pro­gramme de va­lo­ri­sa­tion, ce der­nier porte sur la va­lo­ri­sa­tion de la Rive Pla­teau, de la Cou­lée verte du Ban­co et du Parc Ur­bain de Co­co­dy. Il s’agit entre autres de la mise en place de la «Mai­son Ivoire» qui com­pren­dra un centre com­mer­cial, un hô­tel, un centre de confé­rences et de congrès, ain­si que des équi­pe­ments de pro­mo­tion de la culture ivoi­rienne.

Il est pré­vu éga­le­ment la réa­li­sa­tion d’in­fra­struc­tures lu­diques, de res­tau­ra­tion et de loi­sirs au­tour de la Ma­ri­na d’Abid­jan. Quant à l’amé­na­ge­ment de la rive Co­co­dy, elle ver­ra no­tam­ment la construc­tion d’un parc ur­bain. Le pro­jet concerne aus­si une opé­ra­tion de re­boi­se­ment mas­sif avec la mise en place d’une liai­son verte entre la fo­rêt du Ban­co, d’une su­per­fi­cie de 3000 ha, et la Baie de Co­co­dy. Le pro­jet de­vrait être en­tiè­re­ment bou­clé en oc­tobre 2020.

En ce qui concerne l’as­pect fi­nan­cier du pro­jet, il a été pro­cé­dé les 16 et 17 juillet 2016 à l’or­ga­ni­sa­tion à Abid­jan d’une table ronde ayant réuni tous les par­te­naires tech­niques et fi­nan­ciers du pro­jet, à sa­voir la Banque is­la­mique de dé­ve­lop­pe­ment (BID), la Banque arabe pour le dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique en Afrique (BADEA), le Fonds Kowé­tien pour le dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique (FKD) et le Fond Opec pour le dé­ve­lop­pe­ment in­ter­na­tio­nal (OFID). Cette ini­tia­tive a été sanc­tion­née par le bou­clage in­té­gral du fi­nan­ce­ment de l’en­semble des com­po­santes du pro­jet, dont le mon­tant glo­bal est éva­lué à 450 mil­lions USD.

Newspapers in French

Newspapers from Morocco

© PressReader. All rights reserved.