Pour Az­zi­man, l’éva­lua­tion et le sui­vi sont es­sen­tiels à la ré­forme de l’édu­ca­tion

Ré­forme de l’édu­ca­tion na­tio­nale

La Nouvelle Tribune - - Au fil de la semaine -

La ré­forme du sys­tème édu­ca­tif re­quiert un dis­po­si­tif per­for­mant, co­hé­rent et in­té­gré de sui­vi, d’ana­lyse et d’éva­lua­tion des po­li­tiques pu­bliques édu­ca­tives, in­dique le pré­sident du Conseil su­pé­rieur de l’édu­ca­tion, de la for­ma­tion et de la re­cherche scien­ti­fique (CSEFRS), Omar Az­zi­man. Et de sou­li­gner que le «chan­tier de l’éva­lua­tion des po­li­tiques pu­bliques édu­ca­tives, bien qu’il ait été lan­cé il y a plu­sieurs an­nées, reste un chan­tier ou­vert et conti­nue à se struc­tu­rer, à se dé­ve­lop­per et à s’ou­tiller pour faire face à l’am­pleur et à la com­plexi­té de la tâche». Il a éga­le­ment pré­ci­sé que «le CSEFRS s’est plei­ne­ment en­ga­gé pour le dé­ve­lop­pe­ment des ca­pa­ci­tés de l’INE afin que cette ins­tance puisse as­su­mer au mieux la mis­sion d’éva­lua­tion qui lui est dé­vo­lue», es­ti­mant que la qua­li­té des éva­lua­tions à ve­nir se­ra liée di­rec­te­ment aux com­pé­tences pro­fes­sion­nelles des équipes en charge de l’éva­lua­tion. «Ces com­pé­tences consti­tuent en elles-mêmes un gage de qua­li­té et d’ob­jec­ti­vi­té lors­qu’elles se basent sur des ap­proches re­con­nues scien­ti­fi­que­ment, qu’elles uti­lisent des mé­thodes in­ter­na­tio­na­le­ment re­con­nues et qu’elles sont me­nées en toute in­dé­pen­dance», a-t-il conclu.

Newspapers in French

Newspapers from Morocco

© PressReader. All rights reserved.