La Nouvelle Tribune

Un pre­mier se­mestre 2020 au vert pour OCP

- H.Z Business · Madrid Barajas International Airport · Office Chérifien des Phosphates

Le Groupe OCP af­fiche à fin juin 2020 des ré­sul­tats opé­ra­tion­nels su­pé­rieurs à la moyenne du sec­teur, en dé­pit du contexte de pan­dé­mie ac­tuel et d’une baisse gé­né­rale des prix. Cette per­for­mance re­flète les avan­tages com­pé­ti­tifs du Groupe, sa forte pré­sence à l’in­ter­na­tio­nal et sa flexi­bi­li­té in­dus­trielle. Du­rant cette pé­riode, OCP a main­te­nu un chiffre d’af­faires stable à 27,4 mil­liards de MAD, grâce à une hausse si­gni­fi­ca­tive des vo­lumes d’ex­por­ta­tion d'en­grais, com­pen­sant lar­ge­ment la baisse des prix com­pa­ra­ti­ve­ment au pre­mier se­mestre de 2019. L’EBITDA du Groupe est stable avec une marge d’EBITDA so­lide de 31%, si­mi­laire à l’an­née der­nière, lar­ge­ment su­pé­rieur à la moyenne du sec­teur qui se si­tue au­tour de 20% sur la même pé­riode. OCP conso­lide ain­si sa po­si­tion de lea­der sur le sec­teur, no­tam­ment grâce à l’amé­lio­ra­tion conti­nue de ses coûts de pro­duc­tion. OCP a par ailleurs ou­vert plu­sieurs chan­tiers de pi­lo­tage de ses per­for­mances afin de li­mi­ter les ef­fets né­ga­tifs gé­né­rés par la pan­dé­mie. L’ef­fet de ces me­sures, qui se pour­sui­vront post-pan­dé­mie, se ver­ra sur les ré­sul­tats de l’an­née 2020. Le Ré­sul­tat net conso­li­dé part du groupe est im­pac­té par la comp­ta­bi­li­sa­tion en to­ta­li­té sur le se­mestre (con­for­mé­ment aux normes in­ter­na­tio­nales IFRS) de la contri­bu­tion du Groupe OCP au Fonds spé­cial CO­VID-19, de 3 mil­liards de MAD. Sans l’im­pact non ré­cur­rent de la contri­bu­tion Fonds spé­cial CO­VID-19, de 3 mil­liards de MAD au­quel le Groupe OCP a été par­mi les pre­mier contri­bu­teurs, le Ré­sul­tat net conso­li­dé part au­rait été de 1,7 mil­liards de MAD (au lieu des -0,6 mil­liards de MAD). Du fait du contexte de pan­dé­mie mon­diale, l’en­vi­ron­ne­ment éco­no­mique ac­tuel de­meure in­cer­tain et le Groupe OCP reste vi­gi­lant en s’ap­puyant sur ses pro­jets de pi­lo­tage de per­for­mance, ce qui lui per­met de mo­ni­to­rer les risques de fa­çon conti­nue. Tou­te­fois, et mal­gré la pan­dé­mie qui per­dure, les pers­pec­tives du Groupe pour l’an­née 2020 sont fa­vo­rables. Ain­si, sous ré­serve d’ab­sence d’im­pacts si­gni­fi­ca­tifs à ve­nir de la pan­dé­mie CO­VID-19, l’an­née 2020 pré­sente des pro­jec­tions po­si­tives et bien meilleures at­ten­dues pour la fin de l’exer­cice. En ce qui concerne les in­di­ca­teurs fi­nan­ciers de OCP SA, rap­pe­lons qu’ils sont pré­sen­tés en normes comp­tables ma­ro­caines, et pré­sentent par consé­quent des dif­fé­rences avec les comptes conso­li­dés du Groupe. Le chiffre d’af­faires en re­trait de 7% par rap­port à la même pé­riode l’an­née der­nière s’ex­plique par la contre-per­for­mance des ventes de roche et d’acide phos­pho­rique, par­tiel­le­ment com­pen­sée par une aug­men­ta­tion de ventes d’en­grais. L’EBITDA est de ce fait éga­le­ment en re­trait de 7%. Le ré­sul­tat net s’af­fiche à 6 mil­lions de MAD à fin juin 2020, sous l’ef­fet d’une aug­men­ta­tion des amor­tis­se­ments liées aux mises en ser­vice de nou­velles ins­tal­la­tions, ain­si que la consta­ta­tion du don CO­VID-19, éta­lé sur une pé­riode de 5 ans. Re­trai­té de cet élé­ment ex­cep­tion­nel, le ré­sul­tat net de OCP SA s’élève à 0,3 mil­liards de MAD. Le ré­sul­tat net à fin août en re­vanche s’élève à 0,8 mil­liards de MAD.

 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from Morocco