La Nouvelle Tribune

L’ASMEX se penche sur le po­ten­tiel du mar­ché hol­lan­dais

- Business · Consumer Goods · Harvard University · United Kingdom · Netherlands · Europe · Germany · Morocco · Tangier · Rotterdam · Attijariwafa Bank

Les ren­contres or­ga­ni­sées par l’As­so­cia­tion Ma­ro­caine des Ex­por­ta­teurs, en par­te­na­riat avec le ca­bi­net Har­vard Con­sul­ting, pour ai­der les ex­por­ta­teurs à dé­ve­lop­per leur ac­ti­vi­té post-CO­VID19 se pour­suivent. Après l’Ethio­pie et le Royaume Uni, les ex­perts se sont pen­chés, le 14 oc­tobre, sur les Pays-Bas en tant que mar­ché pro­met­teur pour l’offre ex­por­table ma­ro­caine, an­nonce un com­mu­ni­qué de presse.

Consi­dé­ré comme la porte d’en­trée de l’Eu­rope, ce pays se dis­tingue par son dy­na­misme éco­no­mique et af­fiche les meilleurs scores en ma­tière de cli­mat des af­faires. L’éco­no­mie néer­lan­daise est do­mi­née par le sec­teur des ser­vices avec 78% de la va­leur ajou­tée glo­bale. L’in­dus­trie re­pré­sente une part de 15% tan­dis que l’agricultur­e, la pêche et l’in­dus­trie fo­res­tière ont une part de moins de 2%. L’in­dus­trie néer­lan­daise est do­mi­née (en terme de chiffre d’af­faires) par l’agroa­li­men­taire, la chi­mie et les pro­duits élec­tro­niques.

En ma­tière de com­merce ex­té­rieur, le prin­ci­pal par­te­naire com­mer­cial du pays est l’Al­le­magne. Les PaysBas sont un des plus im­por­tants ex­por­ta­teurs de l’Eu­rope. En 2019, le pays a im­por­té pour 150 mil­liards d’Eu­ros et a ex­por­té 153 mil­liards de ma­chines et ma­té­riel de trans­port.

Lors de sa pré­sen­ta­tion, Mar­co Rens­ma, ex­pert néer­lan­dais en com­merce in­ter­na­tio­nal a sou­li­gné que « les Pays bas en­tre­tiennent des re­la­tions his­to­riques et stables avec le Ma­roc et pré­sentent un im­por­tant mar­ché pour les ex­por­ta­teurs dans le contexte post-covid». Rap­pe­lons que le tra­jet entre Tan­ger-Med et Rot­ter­dam par voie rou­tière est à peine de 24 heures, ce qui re­pré­sente un avan­tage consi­dé­rable pour l’ex­por­ta­tion de fruits et lé­gumes no­tam­ment. Ces der­niers sont d’ailleurs les prin­ci­paux pro­duits ex­por­tés vers le mar­ché néer­lan­dais (40%) avec prin­ci­pa­le­ment les ha­ri­cots verts, les oranges, les man­da­rines, les to­mates, les pas­tèques, les fraises et les fram­boises. Les autres pro­duits ma­ro­cains im­por­tés par les Pays-Bas sont les pro­duits chi­miques, les pro­duits de la mer, les vê­te­ments et ac­ces­soires ves­ti­men­taires, se­lon le texte du com­mu­ni­qué.

Cette ren­contre te­nue sous le thème «Doing bu­si­ness with Pays-Bas», a été éga­le­ment l’oc­ca­sion de rap­pe­ler que les Pays Bas fi­gurent par­mi le Top 15 des in­ves­tis­seurs étran­gers et par­te­naires com­mer­ciaux au Ma­roc avec près de 180 en­tre­prises néer­lan­daises ac­tives au

Ma­roc. En contre­par­tie, seule une di­zaine d’en­tre­prises ma­ro­caines sont pré­sentes de l’autre cô­té dont prin­ci­pa­le­ment Del­ta Hol­ding et At­ti­ja­ri­wa­fa bank. C’est dire tout le po­ten­tiel que pré­sente l’éco­no­mie néer­lan­daise pour les en­tre­pre­neurs et les ex­por­ta­teurs ma­ro­cains.

Les seg­ments de mar­ché po­ten­tiels pour les ex­por­ta­tions ma­ro­caines sont les pro­duits bio agri­coles (frais, conge­lés et trans­for­més), les pro­duits de la pêche, les pro­duits de bou­lan­ge­rie, les pro­duits cos­mé­tiques, les vê­te­ments et tex­tile ha­bille­ment ou en­core les pro­duits d’ar­ti­sa­nat des­ti­nés à la dé­co­ra­tion d’in­té­rieur.

 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from Morocco