La Nouvelle Tribune

Les Ecos d’Afrique

- Business · Banking · Finance · Investing · African Development Bank · Burundi · GIS · World Bank · Eritrea · Sudan · Ghana · Guinea · Kenya · Food and Agriculture Organization · Sao Tome · Alassane Ouattara · Cote d'Ivoire · Fitch Group · Senegal · Chad · Millicom

BAD-Afrique : Les en­ga­ge­ments dans les Etats en hausse

La Banque africaine de dé­ve­lop­pe­ment (BAD), prin­ci­pale ins­ti­tu­tion mul­ti­la­té­rale de dé­ve­lop­pe­ment en Afrique, a aug­men­té ses en­ga­ge­ments dans les États en tran­si­tion de 51% entre 2014 et 2019, se­lon un rap­port de son Dé­par­te­ment de l'Eva­lua­tion in­dé­pen­dante du dé­ve­lop­pe­ment de la Banque (IDEV). Au cours de la pé­riode 20142019, la Banque a ap­prou­vé 354 opé­ra­tions d'un mon­tant to­tal de 6,45 mil­liards de dol­lars amé­ri­cains dans les Etats en tran­si­tion (ET), c’est-à-dire les Etats où le prin­ci­pal dé­fi de dé­ve­lop­pe­ment est la fra­gi­li­té, se­lon la Banque.

Ce­la cor­res­pond à une aug­men­ta­tion de 51% par rap­port à la pé­riode 2008-2013, mal­gré une baisse de 17,9% des res­sources du Fonds afri­cain de dé­ve­lop­pe­ment (FAD), se­lon l’IDEV, le bu­reau de l’éva­lua­tion in­dé­pen­dante du dé­ve­lop­pe­ment de la Banque.

Bu­run­di : Le point sur la ré­ha­bi­li­ta­tion des routes

Le pro­jet de ré­ha­bi­li­ta­tion de la route na­tio­nale RN13 dans sa phase 1 (tron­çon Ma­ke­bu­ko-Bu­ta­ganz­wa), réa­li­sé entre 2014 et 2018 au Bu­run­di, a contri­bué à fa­ci­li­ter le tra­fic de mar­chan­dises entre la ca­pi­tale éco­no­mique, Bu­jum­bu­ra, et l'in­té­rieur du pays, et à amé­lio­rer les condi­tions de vie des po­pu­la­tions des zones ru­rales, se­lon le rap­port d’achè­ve­ment du pro­jet pu­blié lun­di.

Au to­tal, 41 km de route ont été ré­ha­bi­li­tés à l’is­sue du pro­jet, fi­nan­cé à hau­teur de 12,34 mil­lions de dol­lars amé­ri­cains par la Banque africaine de dé­ve­lop­pe­ment (BAD), contre 22 km pré­vus lors de son ins­truc­tion.

«Dans son en­semble, le pro­jet a fa­ci­li­té les dé­pla­ce­ments in­ter­com­mu­naux en di­mi­nuant le temps de par­cours, et en fa­ci­li­tant l’ac­cès aux ser­vices so­ciaux de base (mar­ché heb­do­ma­daire, centre de san­té, hô­pi­tal et dis­pen­saire, école fon­da­men­tale et ly­cée, eau potable et source », a ex­pli­qué l’équipe du rap­port.

Côte d'Ivoire : Le top 50 du « Doing Bu­si­ness » vi­sé par Ouat­ta­ra

Dans son pro­gramme de gou­ver­nance pour l'élec­tion pré­si­den­tielle du 31 oc­tobre 2020, le can­di­dat du Ras­sem­ble­ment des Hou­phouë­tistes pour la dé­mo­cra­tie et la paix (RHDP), Alas­sane Ouat­ta­ra, en­vi­sage de mettre en oeuvre des ré­formes afin de his­ser la Côte d’Ivoire par­mi le top 50 du clas­se­ment "Doing Bu­si­ness" avant l’an­née 2030. M. Ouat­ta­ra pro­met de sim­pli­fi­ca­tion de l’im­pôt syn­thé­tique ap­pli­cable aux pe­tites en­tre­prises et aux ac­teurs de l’in­for­mel, afin d’in­ci­ter ces der­niers à se for­ma­li­ser. Cette mesure se­ra ac­com­pa­gnée d’une fa­ci­li­ta­tion à l’ac­cès au cré­dit pour les pe­tites en­tre­prises for­melles.

Le chef de l’Etat sor­tant s’en­gage à mettre en place un sys­tème d’in­for­ma­tion géo­gra­phique du fon­cier ur­bain et ru­ral pour une mo­der­ni­sa­tion en pro­fon­deur du ca­dastre ivoi­rien et la conso­li­da­tion des droits de pro­prié­té. Il compte aus­si ren­for­cer la pré­ven­tion, la lutte contre la cor­rup­tion et les infraction­s as­si­mi­lées.

Ethio­pie : 400M$ de la BM pour le sou­tien à l’em­ploi

La Banque mon­diale va ac­cor­der à l'Ethio­pie un fi­nan­ce­ment de 400 mil­lions de dol­lars des­ti­né au pro­jet de fi­lets de sé­cu­ri­té et d'em­plois pro­duc­tifs ur­bains (UPSNJP). Un ac­cord a été si­gné dans ce sens, mer­cre­di à Ad­disA­be­ba,

par le mi­nistre éthio­pien des fi­nances, Ah­med Shide, et le Di­rec­teur na­tio­nal de la Banque mon­diale pour l'Ethio­pie, l’Ery­thrée, le Sou­dan du Sud et le Sou­dan, Ous­mane Dione.

Le mi­nistre ké­nyan de l'Agricultur­e, Pe­ter Mu­nya, a dé­cla­ré qu'un nou­veau pro­jet de loi sur le ca­fé ré­in­tro­dui­ra les pré­lè­ve­ments qui avaient été sup­pri­més, ci­tant ain­si un pré­lè­ve­ment de 2 pc cent sur les ventes brutes de tout le ca­fé qui se­ra re­mis à l'Ins­ti­tut de re­cherche sur le ca­fé pour sou­te­nir la re­cherche.

«Il y au­ra aus­si un pré­lè­ve­ment à l'im­por­ta­tion de ca­fé de quatre pc cal­cu­lé sur la va­leur en douane du ca­fé. Ce mon­tant se­ra re­mis au Conseil pour sou­te­nir la pro­mo­tion du ca­fé. Il y au­ra éga­le­ment un pré­lè­ve­ment de deux pc des ache­teurs qui se­ra di­vi­sé en deux, un pc des­ti­né à sou­te­nir les fonc­tions de ré­gle­men­ta­tion du Conseil et un autre ira aux pays pro­duc­teurs de ca­fé pour sou­te­nir le dé­ve­lop­pe­ment du ca­fé», a-t-il pré­ci­sé.

Ethio­pie : 500M$ d’IDE en trois mois

L'Ethio­pie a at­ti­ré au cours des trois der­niers mois des in­ves­tis­se­ments di­rects étran­gers (IDE) pour un mon­tant de 500 mil­lions dol­lars, a in­di­qué la Com­mis­sion éthio­pienne des in­ves­tis­se­ments (EIC).

Ces in­ves­tis­se­ments ont concer­né prin­ci­pa­le­ment les sec­teurs de la fa­bri­ca­tion, de l'agricultur­e et des ser­vices. La com­mis­saire de l'EIC, Le­lise Neme, a af­fir­mé que la Com­mis­sion va oeu­vrer pour at­ti­rer plus d'IDE dans le pays mal­gré les dé­fis de la Co­vid19 et l'in­sta­bi­li­té dans cer­taines ré­gions.

Gha­na : Fitch conserve sa note et sa pers­pec­tive

L'agence Fitch Ra­tings a conser­vé la note de long terme ''B'' du Gha­na avec pers­pec­tive stable dans sa der­nière éva­lua­tion pu­bliée tout ré­cem­ment. Une note qui vient ras­su­rer alors que la crise de la covid-19 a mis à rude épreuve les fi­nances pu­bliques en­core sous la pres­sion d'un en­det­te­ment im­por­tant, se­lon des mé­dias ouest-afri­cains.

Après une contrac­tion à 3,2% au se­cond tri­mestre, mieux que les pro­jec­tions de l'agence, l'éco­no­mie gha­néenne semble bien orien­tée avec de bonnes pers­pec­tives mal­gré la baisse des cours de l'or noir qui pèse sur le bud­get na­tio­nal.

Le dé­fi­cit bud­gé­taire, pré­vu ini­tia­le­ment à 5% du PIB de­vrait ex­plo­ser à 11% d'après le bud­get ré­vi­sé, mais l'agence table sur un dé­fi­cit de 13,6% du PIB en fin d'an­née qui de­vrait flé­chir à 7,1% en 2021 avant de s'éta­blir à 6,0% en 2022.

Gui­née : Une aide de la BAD à l’agricultur­e

La Banque africaine de dé­ve­lop­pe­ment (BAD) a ac­cor­dé un don de 846 360 dol­lars ca­na­diens à la Ré­pu­blique de Gui­née pour l’ai­der à dé­ve­lop­per sa com­pé­ti­ti­vi­té dans la chaîne de va­leur du miel, rap­porte un com­mu­ni­qué de presse pu­blié ven­dre­di. Ce fi­nan­ce­ment, au­to­ri­sé en mai 2019, per­met à la Gui­née au Pro­jet d’ap­pui à la com­pé­ti­ti­vi­té de la chaîne de va­leur du miel, ac­tuel­le­ment en cours d’exé­cu­tion, d’at­teindre ses ob­jec­tifs. Le fi­nan­ce­ment de la Banque, à tra­vers le Fonds afri­cain pour le com­merce (FdAC), re­pré­sente 86,8 % du coût to­tal du pro­jet, une contre­par­tie de 122 550 dol­lars ca­na­diens ve­nant des bé­né­fi­ciaires, soit 13,2% du to­tal.

Ke­nya : Les am­bi­tions du sec­teur hor­ti­cole

Le Ke­nya a éla­bo­ré une stra­té­gie de com­mer­cia­li

l'agricultur­e (FAO).

Sao To­mé : Un pro­gramme de for­ma­tion des pê­cheurs

A São To­mé-et-Prin­cipe, la Banque africaine de dé­ve­lop­pe­ment (BAD) contri­bue à for­mer une nouvelle gé­né­ra­tion d’agri­cul­teurs et de pê­cheurs, énonce un com­mu­ni­qué de presse de l’ins­ti­tu­tion pu­blié le ven­dre­di 16 oc­tobre 2020. Dans ce pays, 4 000 agri­cul­teurs et 3 000 pê­cheurs et pois­son­niers sont bé­né­fi­ciaires de la phase 1 du Pro­jet de ré­ha­bi­li­ta­tion des in­fra­struc­tures d’ap­pui à la sé­cu­ri­té alimentair­e (PRIASA).

Fi­nan­cé à hau­teur de sept mil­lions de dol­lars par la Banque africaine de dé­ve­lop­pe­ment, le pro­jet contri­bue à ai­der les com­mu­nau­tés ru­rales du pays.

Sé­né­gal : L’ac­ti­vi­té in­dus­trielle pour­suit sa baisse

Il ne peut d’ailleurs pas le faire sans une au­to­ri­sa­tion du chef de l’Etat. Et ce der­nier ne l’a pas fait », a dé­cla­ré le pré­sident de l’As­so­cia­tion des ar­ma­teurs du Sé­né­gal, Dji­by Ndiaye, sa­me­di lors d’une confé­rence de presse.

Sé­né­gal : Un ap­pel à la créa­tion d’un con­sor­tium

Les en­tre­prises na­tio­nales doivent se re­grou­per en con­sor­tium afin de pou­voir faire face à la concur­rence des firmes étran­gères, a sou­li­gné mar­di l’ad­joint du gou­ver­neur de Kao­lack char­gé des af­faires ad­mi­nis­tra­tives, Si­dy Sarr Dieye.

'’Il faut que les hommes d’af­faires se re­trouvent dans des en­ti­tés plus larges pour es­pé­rer créer des en­tre­prises fortes et ga­gner des parts de mar­ché face à la concur­rence’’, a-t-il dit au cours d’une ren­contre de par­tage du rap­port diag­nos­tic du pro­jet de mas­ter plan de la po­li­tique in­dus­trielle.

Tchad : Les ta­rifs du mo­bile ré­gu­lés

L'Au­to­ri­té de ré­gu­la­tion des com­mu­ni­ca­tions élec­tro­niques et des postes (ARCEP) du Tchad vient de rendre pu­blique la dé­ci­sion por­tant ali­gne­ment des ta­rifs «off-net et on-net» pra­ti­qués par les opé­ra­teurs de té­lé­pho­nie mo­bile. Dé­sor­mais, les consom­ma­teurs paie­ront 90 FCFA pour les ap­pels in­tra­ré­seau et in­ter-ré­seaux, an­nonce le ré­gu­la­teur, sou­li­gnant que les opé­ra­teurs sont te­nus d’ap­pli­quer cette dé­ci­sion dans un bref dé­lai. L’ali­gne­ment des ta­rifs té­lé­coms l'ARCEP tra­duit la vo­lon­té du gou­ver­ne­ment de re­le­ver la concur­rence sur le mar­ché té­lé­coms na­tio­nal au pro­fit des consom­ma­teurs. En pra­ti­quant les mêmes ta­rifs, les so­cié­tés té­lé­coms Air­tel et Ti­go n’au­ront plus que la qua­li­té de ser­vice comme champs de ba­taille pour convaincre les po­pu­la­tions.

 ??  ??
 ??  ??
 ??  ??
 ??  ??
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from Morocco