Les Inspirations Eco

Course mon­diale aux vac­cins

- Sa­nae Ra­qui s.ra­qui@le­se­co.ma

De­puis jan­vier der­nier, toutes les grandes in­dus­tries phar­ma­ceu­tiques du monde se sont lan­cées dans une course au vac­cin an­ti-Co­vid-19. Avec la mon­tée des conta­mi­na­tions de par le monde, où en sont les re­cherches scien­ti­fiques ? Quels sont les pays les plus avan­cés ?

Plu­sieurs mul­ti­na­tio­nales phar­ma­ceu­tiques se sont lan­cées, de­puis le dé­but de la crise sa­ni­taire de la Co­vid-19, dans des re­cherches scien­ti­fiques afin de trou­ver le plus ra­pi­de­ment pos­sible un vac­cin afin de frei­ner les conta­mi­na­tions dans le monde en­tier. Se­lon les don­nées de l’Or­ga­ni­sa­tion mon­diale de la san­té (OMS), 26 vac­cins en sont au stade des es­sais cli­niques (au­tre­ment dit, tes­tés sur l’être hu­main), et 139 en sont au stade de l’éva­lua­tion pré-cli­nique. En ef­fet, plu­sieurs pays se sont dé­mar­qués en in­ves­tis­sant mas­si­ve­ment dans la re­cherche en par­te­na­riat avec les in­dus­triels phar­ma­ceu­tiques et les en­tre­prises de bio­tech­no­lo­gie. Aux États-Unis, le gou­ver­ne­ment de Do­nald Trump a consi­dé­ra­ble­ment in­ves­ti dans six en­tre­prises phar­ma­ceu­tiques de­puis mars. À date, les pro­jets les plus avan­cés en ma­tière d’es­sais cli­niques sont ceux de l’uni­ver­si­té bri­tan­nique d’Ox­ford, al­liée au la­bo­ra­toire

As­traZe­ne­ca; de la bio­tech amé­ri­caine Mo­der­na, as­so­ciée aux ins­ti­tuts amé­ri­cains de san­té; de l’Amé­ri­cain Pfi­zer, en par­te­na­riat la so­cié­té bio­tech­no­lo­gique al­le­mande BioNTech; et du la­bo­ra­toire CanSi­no en Chine. À no­ter que Pfi­zer et Mo­der­na ont dé­jà com­men­cé les es­sais cli­niques de phase 3 de leurs can­di­dats vac­cins la se­maine der­nière; des tests à grande échelle se­ront réa­li­sés pour dé­ter­mi­ner l’ef­fi­ca­ci­té des vac­cins. Les deux la­bo­ra­toires avaient dé­jà an­non­cé, en juillet der­nier, des ré­sul­tats po­si­tifs pour des es­sais res­treints qu’ils avaient réa­li­sés.

Les vac­cins Mo­der­na et Pfi­zer pro­met­teurs !

Il est à no­ter que Mo­der­na et Pfi­zer en sont à des stades avan­cés dans le dé­ve­lop­pe­ment de leurs vac­cins. Tous deux se basent sur la tech­no­lo­gie de mo­di­fi­ca­tion gé­né­tique (ARN mes­sa­ger) afin d’in­duire la pro­duc­tion d’an­ti­corps par le sys­tème im­mu­ni­taire, une mé­thode en­core ja­mais ap­prou­vée par les au­to­ri­tés de san­té, mais qui donne de bons ré­sul­tats

qqq

Se­lon l’OMS, 26 vac­cins en sont au stade des es­sais cli­niques (au­tre­ment dit, tes­tés sur l’être hu­main), et 139 au stade de l’éva­lua­tion pré-cli­nique.

se­lon les pu­bli­ca­tions des deux la­bo­ra­toires. À pré­ci­ser que cette tech­no­lo­gie est la plus mo­derne mo­bi­li­sée pour les vac­cins en cours de dé­ve­lop­pe­ment contre la Co­vid-19. Sa prouesse im­plique par consé­quent sa cher­té. D’ailleurs, les prix des éven­tuels vac­cins n’ont pas en­core été di­vul­gués par les in­dus­triels.

La Chine bien avan­cée

En Chine, ce sont cinq en­tre­prises qui sont au­to­ri­sées à faire des es­sais cli­niques de vac­cins an­ti-Co­vid-19. L’un des can­di­dats vac­cins les plus pro­met­teurs dans le pays s’ap­pelle Co­ro­naVac, dé­ve­lop­pé par Si­no­vac Bio­tech. Le la­bo­ra­toire a an­non­cé la se­maine der­nière le lan­ce­ment de la phase 3 des tests de son vac­cin au Bré­sil. Ces tests s’avèrent être cru­ciaux pour l’ho­mo­lo­ga­tion et la com­mer­cia­li­sa­tion du vac­cin.

La Rus­sie pro­met un vac­cin à par­tir de 2021

La Rus­sie est éga­le­ment très avan­cée dans ses re­cherches pour conce­voir un vac­cin contre la Co­vid-19. Le pays a même pro­mis la pro­duc­tion, du­rant les pro­chains mois, des cen­taines de mil­liers de doses de vac­cins. En ef­fet, Mos­cou a an­non­cé que trois en­tre­prises bio­mé­di­cales se­raient en me­sure de pro­duire dès sep­tembre et de ma­nière in­dus­trielle un vac­cin dé­ve­lop­pé par le la­bo­ra­toire de re­cherches en épi­dé­mio­lo­gie et mi­cro­bio­lo­gie Ni­ko­laï Ga­ma­leïa, en col­la­bo­ra­tion avec le mi­nis­tère de la Dé­fense. Face à la ra­pi­di­té de la mise au point des vac­cins russes, l’Or­ga­ni­sa­tion mon­diale de la san­té a adres­sé une mise en garde au pays. «Tout vac­cin et tout mé­di­ca­ment à cette fin doivent bien sûr être sou­mis à tous les dif­fé­rents es­sais et tests avant d’être ho­mo­lo­gués pour leur dé­ploie­ment», avait sou­li­gné le porte-pa­role de l’OMS, Christian Lind­meier, à la presse in­ter­na­tio­nale. À tra­vers cette mise en garde, l’or­ga­ni­sa­tion a rap­pe­lé l’obli­ga­tion du res­pect des pro­to­coles et ré­gle­men­ta­tions en vi­gueur lors du dé­ve­lop­pe­ment d’un vac­cin. En tout cas, pour mettre au point un vac­cin fiable, les grands la­bo­ra­toires se livrent une course contre la montre et sur­tout contre la Co­vid-19, qui a fait plus de 700.000 morts dans le monde. q

 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from Morocco