Les Inspirations Eco

Des primes pour mo­ti­ver les pro­fes­sion­nels de san­té

Le Chef du gou­ver­ne­ment et le mi­nis­tère de l’Éco­no­mie et des fi­nances ont don­né leur feu vert à l’at­tri­bu­tion des primes en fa­veur des corps mé­di­cal.

- Yas­sine Sa­ber y.sa­ber@le­se­co.ma

Le per­son­nel mé­di­cal au­ra-il droit à la prime Co­vid-19 ? Le mi­nistre de la San­té, Kha­lid Ait Ta­leb, a an­non­cé que les cadres, ain­si que tous les per­son­nels mé­di­caux re­ce­vront bien­tôt des in­dem­ni­sa­tions pour leurs ef­forts consen­tis dans leur lutte quo­ti­dienne et sans re­lâche contre la Co­vid-19. Cette an­nonce fait suite à la réunion, te­nue mer­cre­di, entre le mi­nistre et les syn­di­cats. Se­lon Ait Ta­leb, le Chef du gou­ver­ne­ment et le mi­nistre de l’Éco­no­mie et des fi­nances ont don­né leur feu vert à cette me­sure en fa­veur du corps mé­di­cal. La prime de la Co­vid-19 pour les pro­fes­sion­nels de san­té se­ra oc­troyée sui­vant trois ca­té­go­ries. En at­ten­dant, le mi­nis­tère de la San­té a dé­jà dres­sé des listes sous forme de ta­bleaux du per­son­nel mé­di­cal en pre­nant en consi­dé­ra­tion leur de­gré d’ex­po­si­tion face au vi­rus. Se­lon nos in­for­ma­tions, les pro­fes­sion­nels de la san­té au­ront droit à 3000 DH pour le per­son­nel qui est di­rec­te­ment ex­po­sé à la pan­dé­mie alors que les tra­vailleurs de san­té dans les ur­gences, la ré­ani­ma­tion et les salles d’ac­cou­che­ment re­ce­vront 2000 DH. Les autres pro­fes­sion­nels de san­té au­ront droit à 1000 DH. Pour rap­pel, le mi­nis­tère de la San­té avait an­non­cé lun­di 3 août, la sus­pen­sion des congés pour le per­son­nel mé­di­cal du royaume, après l’évo­lu­tion consta­tée des conta­mi­na­tions au nou­veau co­ro­na­vi­rus. Le mi­nis­tère avait sou­li­gné dans une cir­cu­laire sa dé­ci­sion par l’évo­lu­tion de la si­tua­tion sa­ni­taire et a ap­pe­lé les em­ployés ac­tuel­le­ment en congés à re­ga­gner leur poste dans les 48 heures. Du cô­té des ins­tances syn­di­cales du sec­teur mé­di­cal, cette dé­ci­sion a pro­vo­qué le mé­con­ten­te­ment avec l’ap­pel à des sit-in sur les lieux de tra­vail, dans plu­sieurs villes du royaume. Le mi­nis­tère de la San­té a fait sa­voir que sa dé­ci­sion, en­trée en vi­gueur le lun­di 3 août, res­te­ra main­te­nue «jus­qu’à nou­vel ordre». Reste à sa­voir si ces primes suf­fi­ront à cal­mer la co­lère du per­son­nel soi­gnant de­puis l’an­nonce de la sup­pres­sion des congés. Rap­pe­lons que des mou­ve­ments de pro­tes­ta­tion ont été or­ga­ni­sés sur l’en­semble du ter­ri­toire pour ex­pri­mer leurs exas­pé­ra­tion. Se­lon les re­pré­sen­tants syn­di­caux, les moyens de pro­tec­tion des cadres mé­di­caux, en pre­mière ligne dans la lutte contre le co­ro­na­vi­rus, sont très in­suf­fi­sants.

Newspapers in French

Newspapers from Morocco