Z COMME ZAP­PING

L'Officiel Maroc - - ANALYSE L’OFFICIEL - Par so­phie abriat Photographie wal­ker bun­ting

La gé­né­ra­tion Z, celle née après 1995 avec les ou­tils nu­mé­riques et qui suc­cède aux mil­len­nials, est l’ob­jet de toutes les at­ten­tions. Comment ama­douer des jeunes en per­pé­tuel mou­ve­ment et en faire des pres­crip­teurs ? Ques­tion stra­té­gique que se posent les mai­sons de luxe.

On les ap­pelle la gé­né­ra­tion “IWWIWWIWI” (“I want what I want when I want it”) ou “The me me me ge­ne­ra­tion”. Ils sont nés après 1995 et on es­time qu’ils sont 2,5 mil­liards d’in­di­vi­dus dans le monde. Se­lon une étude du ca­bi­net AT Kear­ney pu­bliée dé­but mai, 94 % de ces di­gi­tal na­tives (na­tifs nu­mé­riques), consultent leur por­table ou leur or­di­na­teur au moins une fois par heure et 50 % af­fi rment être prêts à boy­cot­ter une marque s’ils sont en désac­cord avec ses pra­tiques. S’ils ne sont pas con­som­ma­teurs de luxe au­jourd’hui, ils le se­ront de­main. En­ga­gés, dif­fi­ci­le­ment in­fluen­çables, pres­sés, nar­cis­siques : pour dé­crire cette gé­né­ra­tion Z, les cli­chés abondent. Les marques leur font une cour as­si­due : Louis Vuit­ton col­la­bore avec Su­preme ; le rap­peur A$AP Ro­cky est égé­rie Dior Homme ; Guc­ci crée sur Ins­ta­gram ses propres “mèmes” (ces photos ou vi­déos dé­tour­nées, ac­com­pa­gnées d’un texte hu­mo­ris­tique qui se pro­pagent sur les ré­seaux so­ciaux) ; Cha­nel met en scène Ca­ra De­le­vingne, planche de skate sous le bras, dans une vi­déo pour le lan­ce­ment de son nou­veau sac “Ga­brielle”.

En juin, après neuf an­nées de col­la­bo­ra­tion, le contrat qui unis­sait Dior à l’ac­trice Ma­rion Co­tillard, 41 ans, prend fi n. Trop âgée dans le pay­sage ac­tuel des égé­ries de marque ?

Newspapers in French

Newspapers from Morocco

© PressReader. All rights reserved.