Ana­to­mie de par­fum : “Sha­li­mar” de Guer­lain

L'Officiel Maroc - - CONTENTS - Par kaoutar salmy

Vé­ri­table gage d’amour, ce par­fum qui a su tra­ver­ser le temps prend racine dans la ge­nèse d’une pas­sion pour ré­vé­ler une fra­grance orien­tale my­thique de­puis bien­tôt cent ans. L’es­sence du dé­sir

Au XVIIe siècle, aux confins de l’Inde, l’em­pe­reur mo­ghol Shah Ja­han tombe fou d’amour pour la prin­cesse Mum­taz Ma­hal. Sous l’im­pul­sion fré­né­tique de cette pas­sion dé­bor­dante, cet amou­reux tran­si crée pour sa dul­ci­née les mer­veilleux jar­dins de Sha­li­mar à Agra, puis à la mort de cette der­nière, lui fait éri­ger un pa­lais : le Taj Ma­hal. Ins­pi­ré par cet amour sans li­mites, le par­fu­meur Jacques Guer­lain ima­gine dans les an­nées 20 ce sillage dé­li­cieu­se­ment char­nel, vo­lup­tueux et sen­suel, au nom de Sha­li­mar, si­gni­fiant lit­té­ra­le­ment “Temple de l’amour” en sans­crit.

Le pre­mier orien­tal

Flam­boyante de dé­sir et pul­peuse, la fra­grance s’ex­prime dans un sillage en­voû­tant qui mul­ti­plie les sen­sa­tions ol­fac­tives. En tête, une en­vo­lée de fleurs et de ber­ga­mote ex­hale un souffle de fraî­cheur. Le coeur est ré­chauf­fé par des notes en­ve­lop­pantes et pou­drées d’iris, de jas­min et de rose. En fond, l’em­preinte de la va­nille, la ron­deur des notes bau­mées de la fève de Ton­ka li­bèrent un sillage in­tense, un brin in­can­des­cent et ab­so­lu­ment en­ivrant.

Une es­thé­tique oni­rique

Un pié­des­tal, une vasque, un mo­tif du Taj Ma­hal, un sa­phir comme un éven­tail rap­pe­lant les jets d’eau éter­nels des jar­dins de Sha­li­mar : pen­sé par Ray­mond Guer­lain et fa­bri­qué chez Bac­ca­rat, le fla­con rem­porte le pre­mier prix à l’Ex­po­si­tion in­ter­na­tio­nale des Arts dé­co­ra­tifs et in­dus­triels mo­dernes de Pa­ris en 1925.

Un best-sel­ler presque cen­te­naire

La fra­grance voit le jour à Pa­ris, en 1925, au coeur des an­nées folles. At­ten­tif à tout ce qui l’en­toure, Jacques Guer­lain ne peut tra­duire cette ef­fer­ves­cence qu’à tra­vers un par­fum d’une dou­ceur en­ve­lop­pante. De­puis le suc­cès ne s’est ja­mais dé­men­ti. Sha­li­mar de­meure un best-sel­ler dans le monde en­tier. Il s’en vend en moyenne 108 fla­cons par heure aux quatre coins du globe. eau de par­fum “sha­li­mar” de guer­lain, 949 dh les 50 ml.

Newspapers in French

Newspapers from Morocco

© PressReader. All rights reserved.