Opinion: Be an organ donor

Featured Comment

David Foster -

If everyone was an organ donor, there’d be no waiting lists. Everyone should sign up to be an organ donor and talk to their family to let them know their wishes.

Recent Comments

Opinion Leaders

Recently Joined

Articles

La vac­ci­na­tion, un acte mé­di­cal?

La sai­son grip­pale frappe à nos portes et plu­sieurs per­sonnes se posent la ques­tion : « De­vrais-je re­ce­voir mon vac­cin an­ti­grip­pal cette an­née?» À cette ques­tion, j’ajou­te­rais : «Qui de­vrait me vac­ci­ner cette an­née, une in­fir­mière ou un mé­de­cin?» Parce que oui, au Qué­bec, cer­tains mé­de­cins de fa­mille vac­cinent leurs pa­tients, mais est-ce la meilleure fa­çon de pro­cé­der? Est-ce qu’un mé­de­cin sait mieux dé­li­mi­ter un del­toïde qu’une in­fir­mière? Est-ce qu’une in­fir­mière est moins ha­bi­li­tée à vac­ci­ner qu’un mé­de­cin? Pour­quoi cer­tains mé­de­cins de fa­mille vac­cinent- ils an­nuel­le­ment leur po­pu­la­tion, et ce, de fa­çon mas­sive? Se­rait-ce lié à une pé­nu­rie d’in­fir­mières en san­té com­mu­nau­taire? Dans l e contexte de ri­gueur bud­gé­taire dans le­quel le gou­ver­ne­ment Couillard nous plonge ac­tuel­le­ment, j’ai du mal à as­si­mi­ler cer­taines choses. Je trouve in­ac­cep­table qu’un pro­fes­sion­nel payé à l’acte charge à l’État un ta­rif pour le­quel les Qué­bé­cois paient dé­jà par leurs im­pôts. En tant que so­cié­té, avons-nous vrai­ment les moyens de nous payer dou­ble­ment ce ser­vice? Pen­dant que des cam­pagnes de vac­ci­na­tion font sur­face par­tout au Qué­bec, cer­tains vol­tigent d’une cli­nique sans ren­dez-vous à une autre, à la re­cherche d’un mé­de­cin vou­lant bien les ren­con­trer, puisque le leur n’est pas dis­po­nible cette se­maine : il fait de la vac­ci­na­tion. Pen­dant que cer­tains mé­de­cins im­mu­nisent leurs pa­tients, actes qu’ils de­vraient dé­lé­guer, qui exerce la mé­de­cine? Il ne s’agit pas seule­ment d’un en­jeu fi­nan­cier, mais d’une dis­tri­bu­tion in­ef­fi­cace des res­sources hu­maines que forment les pro­fes­sion­nels de la san­té, un en­jeu lié à l’ac­cès aux soins. Afin d’at­teindre l’ob­jec­tif de M. Bar­rette que chaque Qué­bé­cois ait ac­cès à un mé­de­cin de fa­mille, en­core faut-il que les pro­fes­sion­nels de la san­té ap­prennent à dé­lé­guer. Qu’on s’en­tende, j’ai un énorme res­pect pour mes col­lègues mé­de­cins, mais j’ai aus­si à coeur l’ac­ces­si­bi­li­té à notre sys­tème de san­té. Pour connaître les en­droits où la vac­ci­na­tion est of­ferte gra­tui­te­ment, une liste est dis­po­nible, se­lon les ré­gions, à l’adresse sui­vante : goo. gl/ UzSoCy. Une in­fir­mière de votre CLSC peut éga­le­ment vous ren­sei­gner à ce su­jet.

About or­gan do­na­tion

- Ninety-five per cent of Cana­di­ans sup­port the idea of or­gan and tis­sue do­na­tion. How­ever, less than half are reg­is­tered donors. - Any­one can be a po­ten­tial or­gan donor. There is no age limit for or­gan do­na­tion. - It is very im­por­tant that in­ten­tions to do­nate or­gans or tis­sues are dis­cussed with fam­ily and they know want those wishes in the event of a sud­den loss or tragedy. Even though de­sire to do­nate may be in­di­cated, next of kin has the fi­nal de­ci­sion. - You can in­di­cate your in­tent to do­nate or­gans and tis­sues by com­plet­ing your Med­i­cal Care Plan (MCP) ap­pli­ca­tion or re­newal form. The words ‘ Or­gan Donor’ will ap­pear on the card. - You can also in­di­cate your in­tent to do­nate or­gans by hav­ing your driver’s li­cence up­dated any time you visit Mo­tor Regis­tra­tion.

© PressReader. All rights reserved.