Don­ner à des as­so­cia­tions ca­ri­ta­tives... en se ga­rant

VAUD Un couple tra­vaille à une app de «sta­tion­ne­ment so­li­daire». Mettre sa place de par­king à dis­po­si­tion et la louer bé­né­fi­cie­ra à des struc­tures lo­cales.

20 Minutes - Genève - - Suisse -

Le prin­cipe existe dé­jà sur le mar­ché des apps. Lorsque votre place pri­vée est libre toute la jour­née alors que vous êtes au tra­vail, ou vice-ver­sa, il est pos­sible de la sous-louer moyen­nant une pe­tite somme, pour une heure, un jour ou plus. Mais sur la Ri­vie­ra, un couple a es­ti­mé que l’idée pou­vait être pous­sée plus loin.

«On ne veut pas se faire de l’ar­gent, mais ai­der les gens à se par­quer, et aus­si sou­te­nir les or­ga­ni­sa­tions ca­ri­ta­tives de la ré­gion», ex­plique Fran­çois Gas­ser, co­fon­da­teur d’Oki­do­key. Cette start-up lan­ce­ra un crowd­fun­ding cet au­tomne afin de fi­nan­cer son pro­jet. Quelque 39 000 fr. sont né­ces­saires pour mettre en place le sys­tème. «C’est as­sez cher, mais c’était le double pour faire dé­ve­lop­per en Suisse», re­grette-t-il. L’app se­ra donc créée au Por­tu­gal. Puis, dès son lan­ce­ment, une com­mis­sion se­ra per­çue sur les lo­ca­tions afin de fi­nan­cer à parts égales la main­te­nance du pro­gramme et des as­so­cia­tions ca­ri­ta­tives de la ré­gion. Ca­ri­tas Vaud et la Ligue vau­doise contre le can­cer sont en train de fi­na­li­ser des par­te­na­riats, et d’autres sont en cours.

Cer­taines com­munes ont été approchées, mais mal­gré

des re­tours po­si­tifs, seule Yvo­nand a ap­por­té un sou­tien fi­nan­cier au pro­jet. L’app se­ra tou­te­fois lan­cée au­tour de Vevey, avant de s’étendre, si pos­sible. Fran­çois Gas­ser es­père par ailleurs que l’ap­pli­ca­tion so­li­daire ser­vi­ra à l’oc­ca­sion de l’af­fluence de la Fête des vi­gne­rons.

–KEYSTONE

La dif­fi­cul­té de se par­quer a ins­pi­ré deux en­tre­pre­neurs.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.