Sé­bas­tien Bue­mi garde tou­jours un pied en F1

FOR­MULE 1 Sé­bas­tien Bue­mi va gar­der son rôle de 3e pi­lote pour Red Bull et To­ro Ros­so en 2019. Sans dé­lais­ser l’en­du­rance ni la For­mule E.

20 Minutes - Genève - - La une - –LUC DOMENJOZ, SIN­GA­POUR

Ce week-end, le Vaudois est pré­sent dans le pad­dock, à Sin­ga­pour, pour la pre­mière fois de la sai­son. En tant que 3e pi­lote, il se dé­pla­ce­ra sur tous les Grands Prix de la fin de l’an­née, prêt à rem­pla­cer un des ti­tu­laires de Red Bull ou To­ro Ros­so en cas d’in­dis­po­ni­bi­li­té. Il est d’ailleurs pas­sé à Faen­za, à l’usine de l’équipe ita­lienne, pour faire mou­ler un ba­quet à ses di­men­sions. Un dé­pla­ce­ment qui a beau­coup agi­té les ré­seaux so­ciaux: ces der­niers jours, les ru­meurs le voyaient dé­jà au volant d’une To­ro Ros­so ce week-end, au pire en 2019. L’écu­rie avait même an­non­cé qu’il fai­sait par­tie de sa liste de pi­lotes pa­pables.

C’est fi­na­le­ment le Russe Da­niil Kvyat qui a été choi­si pour pi­lo­ter la To­ro Ros­so la sai­son pro­chaine. Bue­mi n’au­rait pas pu jouer ce rôle. Troi­sième pi­lote Red Bull de­puis 2012, il est char­gé de ré­gler la mo­no­place avant chaque Grand Prix sur le si­mu­la­teur de l’équipe. Un rôle qu’il com­bine avec un volant chez Toyo­ta, qui lui a per­mis de ra­fler les 24 Heures du Mans en juin der­nier. Il roule aus­si en For­mule E, la ca­té­go­rie 100% élec­trique, dont il a été cham­pion en 2016.

Sé­bas­tien Bue­mi est le seul pi­lote ain­si im­pli­qué dans trois cham­pion­nats du monde. Un tra­vail écra­sant qui ne lui fait pas peur, mais qui ne lui per­met pas d’en­vi­sa­ger de re­tour. «La F1 ne me manque pas, a-t-il dit jeu­di. Je prends beau­coup de plai­sir en For­mule E et en en­du­rance, c’est un équi­libre qui me convient bien.»

–GETTY

Le pi­lote vaudois de 29 ans, jeu­di au­tour du cir­cuit ur­bain de Sin­ga­pour.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.