In­box va ti­rer sa ré­vé­rence

MO­BILE Google a at­tris­té les fans de l’app de mes­sa­ge­rie en an­non­çant l’ar­rêt du ser­vice à la fin du mois de mars 2019.

20 Minutes - Genève - - Buzz -

Google va sa­cri­fier un de ses nom­breux ser­vices. Il ne s’agit pas du ré­seau so­cial Google+, pour­tant mo­ri­bond, mais de l’app In­box. Lan­cé en oc­tobre 2014 avec l’idée de «ré­vo­lu­tion­ner la boîte mail», le ser­vice de mes­sa­ge­rie se­ra stop­pé dans six mois, à la fin du mois de mars 2019, a fait sa­voir le géant ca­li­for­nien. L’an­nonce a sou­le­vé une vague d’émotion chez les nom­breux fans du ser­vice, un uti­li­sa­teur n’hé­si­tant pas à la qua­li­fier sur Twit­ter de «pire nou­velle de l’an­née».

A son lan­ce­ment, In­box n’avait pas pour am­bi­tion de rem­pla­cer Gmail. Il a ser­vi de ter­rain d’ex­pé­ri­men­ta­tion pour de nou­velles fonc­tion­na­li­tés. Par­mi elles, la pos­si­bi­li­té de re­pous­ser le trai­te­ment d’un e-mail à un mo­ment ul­té­rieur, les ré­ponses in­tel­li­gentes ou en­core l’ac­cès fa­ci­li­té à l’agen­da et aux conte­nus im­por­tants des mes­sages. Au fur et à me­sure, ces élé­ments ont été in­té­grés au ser­vice de mes­sa­ge­rie prin­ci­pal de la firme de Moun­tain View. Si bien qu’In­box est fi­na­le­ment de­ve­nu un dou­blon de Gmail.

L’en­tre­prise tech­no­lo­gique dit au­jourd’hui pré­fé­rer se concen­trer uni­que­ment sur son pro­duit phare afin d’«of­frir la meilleure ex­pé­rience de cour­rier élec­tro­nique à tous». Gmail est uti­li­sé par plus de 1,2 mil­liard de per­sonnes et a re­çu une im­por­tante mise à jour en avril der­nier. Pour fa­ci­li­ter la tran­si­tion vers Gmail, Google a mis en ligne une page de sup­port des­ti­née aux adeptes d’In­box.

–DR

L’app In­box a inau­gu­ré des so­lu­tions ex­pé­ri­men­tales, in­té­grées en­suite dans Gmail.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.