Se re­coif­fer au vo­lant peut coû­ter très cher

Un Ita­lien amen­dé pour s’être re­coif­fé alors qu’il condui­sait a re­cou­ru jus­qu’au Tri­bu­nal fé­dé­ral.

20 Minutes - Genève - - Vorderseit­e -

Un Ita­lien do­mi­ci­lié à Schwytz n’a pas ap­pré­cié de se faire pin­cer parce qu’il se coif­fait en se mi­rant dans son ré­tro alors qu’il rou­lait sur l’au­to­route. Condam­né dans un pre­mier temps à une prune de 500 fr., il a ob­te­nu une ré­duc­tion de 200 fr. Ce­la ne lui a pas suf­fi et il a re­cou­ru jus­qu’au Tri­bu­nal fé­dé­ral. Qui l’a dé­bou­té. Outre son amende, il a aus­si dû s’ac­quit­ter de 3000 fr. de frais de pro­cé­dure et des ho­no­raires de son avo­cat.

Se re­faire une beau­té tout en rou­lant est amen­dable. En avril 2019, un Ita­lien ha­bi­tant le can­ton de Schwytz a at­ti­ré l’at­ten­tion d’une voi­ture ba­na­li­sée de la po­lice zu­ri­choise sur l’au­to­route A3: il zig­za­guait. Ar­rê­té, il a avoué aux agents qu’il se coif­fait avec la main tout en se re­gar­dant dans le rétroviseu­r. Condam­né par la pré­fec­ture de Hor­gen à une amende de 500 fr. pour vio­la­tion simple des règles de la cir­cu­la­tion, l’homme a fait re­cours et ob­te­nu une ré­duc­tion à 300 fr. Une peine confir­mée par le Tri­bu­nal fé­dé­ral (TF), à la­quelle s’ajoutent les ho­no­raires de son avo­cat et 3000 fr. de frais de pro­cé­dure. À l’is­sue de l’en­quête ad­mi­nis­tra­tive, le Trans­al­pin a en outre éco­pé d’un re­trait de per­mis d’un mois.

Tant le Tri­bu­nal ad­mi­nis­tra­tif schwyt­zois que le TF ont re­je­té l’ar­gu­ment de l’au­to­mo­bi­liste, qui es­ti­mait qu’il s’agis­sait d’une ba­ga­telle. Dans un ar­rêt pu­blié ven­dre­di, les juges de Mon­Re­pos sou­lignent qu’un conduc­teur ne se voit pas dans le rétroviseu­r. Pour ce faire, il doit soit chan­ger sa po­si­tion, soit ré­gler le mi­roir et ne prête plus toute son at­ten­tion au tra­fic. En l’es­pèce, la conduite in­cer­taine du re­cou­rant a été ob­ser­vée à deux re­prises, pen­dant 33 et 20 se­condes, à 120 km/h. Le re­trait du per­mis de conduire pour un mois est donc pro­por­tion­né.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.