Un mil­lé­sime ma­gni­fique qui in­quiète les vi­gne­rons

VI­TI­CUL­TURE La grosse quan­ti­té de rai­sin pro­duite en Eu­rope in­quiète les pro­fes­sion­nels suisses. Les prix risquent de chu­ter.

20 Minutes - Lausanne - - ECONOMIE - –LOÏCK MAUROUX

Après une an­née 2017 ca­tas­tro­phique, les vi­gne­rons suisses ont re­trou­vé le sou­rire: gé­né­reux en qua­li­té comme en quan­ti­té se­lon les pre­mières ten­dances, le rai­sin ré­col­té du­rant les ven­danges cet au­tomne pro­met un mil­lé­sime de haute vo­lée. Et ce mal­gré la sé­che­resse in­tense su­bie cet été. Mais ce ciel bleu pour­rait ca­cher une autre tem­pête.

Mal­heu­reu­se­ment, le cli­mat pro­pice à la ma­tu­ra­tion du rai­sin n’a pas gâ­té que la Suisse. Nos voi­sins eu­ro­péens en ont eux aus­si lar­ge­ment pro­fi­té et af­fichent des vo­lumes de pro­duc­tion en forte hausse, se­lon l’or­ga­ni­sa­tion in­ter­na­tio­nale de la vigne et du vin. Les vi­gne­rons vau­dois tirent donc la son­nette d’alarme: la sur­pro­duc­tion risque de faire bais­ser le prix des bou­teilles ita­liennes, fran­çaises et es­pa­gnoles, qui re­pré­sentent en­vi­ron 56% du vin ven­du en Suisse. Trois pays qui ont aug­men­té leur pro­duc­tion de 22% par rap­port à l’an­née pas­sée.

La Di­rec­tion gé­né­rale de l’agri­cul­ture et de la vi­ti­cul­ture vau­doise confirme le pro­blème. Le mar­ché suisse pour­rait être inon­dé par les vins étran­gers aux prix re­vus à la baisse. Les pro­duc­teurs lo­caux de­vront se re­trous­ser les manches pour van­ter les mé­rites de leurs crus au­près des consom­ma­teurs. Ou alors trou­ver de nou­veaux ache­teurs, en Suisse al­le­mande et à l’étran­ger, pour as­su­rer l’écou­le­ment et évi­ter de se re­trou­ver avec trop de stocks.

La quan­ti­té de vin pro­duite à l’étran­ger pour­rait inon­der le mar­ché.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.