En­fi­nu­ne­cou­pe­pour­laSuisse?

24 Heures - - Opinions - Ré­dac­teur

Cette se­maine, la puis­sante As­so­cia­tion eu­ro­péenne des clubs (de foot, bien évi­dem­ment, pas de hor­nuss ou de pe­lote basque) a an­non­cé que dans un ave­nir proche, l’UEFA se­rait à nou­veau à la tête de trois com­pé­ti­tions conti­nen­tales. À sa­voir la Ligue des cham­pions, la Ligue Eu­ro­pa et la toute nou­velle épreuve qui n’a pas en­core été bap­ti­sée. Que ses pa­rents se ras­surent, il leur reste du temps pour consul­ter quelques bou­quins spé­cia­li­sés en ap­pel­la­tions, puisque le terme n’est pas pré­vu avant l’au­tomne 2021.

Avec l’ap­pa­ri­tion au dé­but de ce mois de la Ligue des na­tions, ré­ser­vées aux 55 équipes na­tio­nales eu­ro­péennes, le loin­tain re­je­ton de la soule mé­dié­vale semble donc en plein boom évo­lu­tion­nel. À moins qu’il ne faille plu­tôt par­ler d’éter­nel re­com­men­ce­ment? De­puis 1971, et pen­dant 28 ans, il y avait en ef­fet dé­jà trois Coupes eu­ro­péennes. En 1999, les ins­tances conti­nen­tales de ce sport sa­cri­fiaient tou­te­fois sur l’au­tel de l’éco­no­mie la sym­pa­thique Coupe des vain­queurs de coupe, ré­ser­vée comme son nom l’in­dique aux dé­ten­teurs de leur coupe na­tio­nale.

Chic donc, l’ar­ri­vée d’une nou­velle com­pé­ti­tion de­vrait per­mettre de nou­veau à des équipes moins hup­pées (moins fri­quées, de­vrait-on dire) que le Real Ma­drid, le Bayern Mu­nich, la Ju­ven­tus ou Man­ches­ter Ci­ty de s’in­vi­ter en mi­lieu de se­maine sur le pe­tit écran et de re­ven­di­quer un tro­phée qui trône par exemple dans les vi­trines du Slo­van Bra­ti­sla­va, du FC Mag­de­bourg, du Di­na­mo Tbi­lis­si, d’Aber­deen FC ou du FC Ma­lines!

Mais pas vrai­ment, en fait. Son for­mat n’est certes pas en­core ar­rê­té, mais il y a fort à pa­rier (l’ar­gent, tou­jours l’ar­gent) qu’il n’of­fri­ra sans doute pas de stra­pon­tin di­rect dans le ta­bleau fi­nal de cette Coupe eu­ro­péenne au FC San­ta Co­lo­ma, au FC Pris­ti­na ou au SP La Fio­ri­ta, soit res­pec­ti­ve­ment les trois vain­queurs 2018 de la Coupe d’An­dorre, du Ko­so­vo et de Saint-Ma­rin…

Il n’en de­meure pas moins que l’idée an­non­cée par le pré­sident de l’As­so­cia­tion eu­ro­péenne des clubs, le ne­ro­bian­co An­drea Agnel­li, a tout de même du bon, puis­qu’elle va aug­men­ter de fac­to le droit à l’Eu­rope pour seize équipes.

En­fin, et c’est ma­thé­ma­tique, cette nou­velle com­pé­ti­tion of­fri­ra une pos­si­bi­li­té sup­plé­men­taire de dé­cro­cher un titre conti­nen­tal. De quoi per­mettre à Lu­cerne, Zu­rich ou Saint-Gall de dé­flo­rer le pal­ma­rès conti­nen­tal de la Suisse? Si tel de­vait être le cas, les foo­teux hel­vé­tiques ten­te­raient bien vite d’ou­blier le pres­tige tout re­la­tif d’une épreuve qui va une fois en­core rap­por­ter du fric aux ins­tances du foot, par la ma­gie des droits TV.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.