S3 s’in­vite au Grand Con­seil fri­bour­geois

Deux élus du par­le­ment de Fri­bourg s’in­ter­rogent sur le rôle de l’État dans l’af­faire

24 Heures - - Vaud - E.L.B.

Swiss Space Sys­tems

Swiss Space Sys­tems, la start-up payer­noise qui vou­lait rendre l’es­pace plus ac­ces­sible, ne s’at­ten­dait sans doute pas à at­teindre cette sphère-là. Jeu­di, deux dé­pu­tés UDC, Ga­briel Kol­ly et Jean-Da­niel Char­don­nens, ont dé­po­sé une salve de ques­tions au Grand Con­seil fri­bour­geois. Ils s’in­quiètent de l’im­pli­ca­tion de l’État dans l’af­faire. Ces ques­tions font suite aux ar­ticles de «24 heures», qui ré­vé­laient no­tam­ment l’exis­tence d’un prêt de la part du Groupe E, en­tre­prise dans la­quelle l’État fri­bour­geois est ma­jo­ri­taire, au Spa­ce­port pré­vu par S3 à Payerne (et que le Groupe E de­vait équi­per). Un prêt im­mo­bi­lier de 1,8 mil­lion de francs, dont une par­tie a en­suite dis­pa­ru dans les poches de la hol­ding de Pas­cal Jaus­si. Or le vice-pré­sident du con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion de Groupe E n’est autre que le conseiller d’État PDC Beat Von­lan­then, sou­tien des pre­mières heures de S3. Il nous a as­su­ré n’avoir don­né au­cune im­pul­sion au ver­se­ment.

Les deux élus UDC se disent sur­pris. «Nous vou­lons sim­ple­ment des ré­ponses, ré­agit JeanDa­niel Char­don­nens. Les de­niers d’en­tre­prises pu­bliques ne sont à mon avis pas faits pour ça.»

Dans la liste des ques­tions, aux­quelles le Con­seil d’État a deux mois pour ré­pondre, les dé­pu­tés veulent dé­ter­mi­ner si d’autres prêts ve­nant de l’État ont exis­té, si des vé­ri­fi­ca­tions ont été ef­fec­tuées ou si d’autres re­pré­sen­tants de l’État ont été in­for­més de la dé­marche.

Tan­dis que, sur le ter­rain au­tre­fois des­ti­né au Spa­ce­port, une base d’en­tre­tien des Air­bus et des na­vettes spa­tiales de S3 ain­si que du ma­té­riel pré­vu pour les ins­tal­la­tions payer­noises at­tendent tou­jours.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.