La villa ro­maine d’Orbe re­prend vie ce di­manche

Les amou­reux du site an­tique lancent une sé­rie d’animations pour mettre en va­leur les mo­saïques

24 Heures - - Vaud - E.L.B.

L’an­tique de­meure de l’un des plus riches pro­prié­taires de l’Hel­vé­tie ro­maine va re­trou­ver quelques clients. Di­manche, les bé­né­voles de Pro Ur­ba, qui oeuvrent pour main­te­nir ou­vert le site de Bos­céaz, or­ga­nisent une grande ma­ni­fes­ta­tion sous le sceau de la connais­sance.

«L’idée est de mettre en place une fête thé­ma­tique, une «jour­née ro­maine» pour ani­mer le site», ex­plique l’ar­chéo­logue et pré­sident de Pro Ur­ba, Yves Du­bois. Car la fré­quen­ta­tion baisse. L’an der­nier, suite à une ré­duc­tion dras­tique des pé­riodes d’ou­ver­ture à 49 jours, faute de moyens suf­fi­sants, seuls 1875 vi­si­teurs avaient fran­chi le seuil des vé­tustes pa­villons qui abritent les mo­saïques de la villa. Cette an­née, Pro Ur­ba a cas­sé sa crou­sille et tente le tout pour le tout avec une sai­son de 109 jours, tou­te­fois dé­ce­vante en juillet. «On voit que les sites qui bé­né­fi­cient d’animations sont mieux connus, alors on es­saie de mul­ti­plier les pla­te­formes et de tou­cher plu­sieurs pu­blics, pour­suit Yves Du­bois. C’est un chal­lenge.»

Ver­dict ce di­manche. Ou­ver­ture des portes de 10 h à 18 h. Nom­breuses animations avec no­tam­ment vi­sites gui­dées, ate­liers de scribes, de cal­li­gra­phie, de tech­niques ora­toires et de dé­cla­ma­tion, jeu des ac­teurs de la Com­pa­gnie STOA et can­tine ro­maine. «On veut faire dé­cou­vrir la trans­mis­sion du sa­voir dans l’An­ti­qui­té et les his­toires qui fi­gurent sur les mo­saïques», conclut le spé­cia­liste. No­tam­ment sur la mo­saïque d’Achille à Sky­ros, ra­re­ment ou­verte au pu­blic. Des ca­lèches sont pré­vues de­puis le centre d’Orbe.

Ma­ni­fes­ta­tion

Dé­tails sur

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.