Mo­bi­li­sa­tion vil­la­geoise contre les actes de van­da­lisme

Une pé­ti­tion ré­cla­mant de meilleures pres­ta­tions po­li­cières a été re­mise au Con­seil com­mu­nal. Ses au­teurs re­doutent aus­si la dé­ser­tion de la po­lice lors de la Fête des Vi­gne­rons

24 Heures - - Vaud - Claude Bé­da

Blo­nay se­rait-elle le pa­rent pauvre en ce qui concerne la sé­cu­ri­té sur la Ri­vie­ra? Nombre de vil­la­geois de cette com­mune de plus de 5000 ha­bi­tants le pensent. Un groupe de ci­toyens a re­layé ven­dre­di ces inquiétudes en re­met­tant au Con­seil com­mu­nal une pé­ti­tion de 170 si­gna­tures ré­cla­mant de meilleures pres­ta­tions po­li­cières. «Ce nombre peut pa­raître peu éle­vé, com­mente Mé­la­nie Bron, pé­ti­tion­naire aux cô­tés d’une autre vil­la­geoise, Syl­vie Mo­ret, et de Jean-Marc Ni­co­let, conseiller com­mu­nal Les Verts et Ou­verts. Mais les si­gna­tures ont été ré­col­tées dans le creux de l’été sans dif­fi­cul­té. Et toutes les per­sonnes sol­li­ci­tées l’ont si­gnée d’un trait, à l’ex­cep­tion d’une seule qui a re­fu­sé, une nou­velle ha­bi­tante. C’est un sen­ti­ment d’in­sé­cu­ri­té gran­dis­sant qui nous amène à dé­po­ser cette pé­ti­tion.»

Le mo­ment choi­si pour cette mo­bi­li­sa­tion contre les actes de van­da­lisme peut pa­raître mal choi­si. Il n’en est rien à en­tendre Mé­la­nie Bron: «Alors que la si­tua­tion em­pire à nos yeux, nous crai­gnons une dé­ser­tion de la po­lice à Blo­nay l’an pro­chain avec les grands évé­ne­ments pré­vus, Fête des Vi­gne­rons, à Ve­vey, Mon­treux Jazz Fes­ti­val.» Et à Blo­nay, nombre d’ha­bi­tants sont las de re­trou-

«La po­lice se concentre sur les com­munes du bas» An­dré Gri­vel Élu com­mu­nal

ver les alen­tours du parc de l’An­cien Stand, la gare ou les haltes du train Ve­vey-Blo­nay jon­chés de dé­bris, de consta­ter des vols, des dé­pré­da­tions sur des biens pu­blics et de su­bir des nui­sances so­nores. «Po­lice Ri­vie­ra concentre ses ef­forts sur les grandes com­munes du bas, Mon­treux, Ve­vey et La Tour-de-Peilz, ex­plique An­dré Gri­vel, conseiller com­mu­nal Les Verts et Ou­verts. Mais il y a aus­si des mé­faits dans notre com­mune pour les­quels les agents de­vraient dai­gner se dé­pla­cer.» «Ces mé­faits ne sont d’ailleurs le plus sou­vent même pas en­re­gis­trés par la po­lice, ajoute Jean-Marc Ni­co­let. Ce qui fait ap­pa­raître une fausse amé­lio­ra­tion des sta­tis­tiques de la cri­mi­na­li­té.»

An­dré Gri­vel, qui fi­gure par­mi les cinq élus blo­nay­sans dé­lé­gués à l’As­so­cia­tion Sé­cu­ri­té Ri­vie­ra (ASR), s’est dé­jà fen­du l’an pas­sé d’une mo­tion, à Blo­nay, re­met­tant en cause la ré­par­ti­tion des coûts des pres­ta­tions po­li­cières sur la Ri­vie­ra. En avril der­nier, il a en­core in­ter­pel­lé la Mu­ni­ci­pa­li­té sur la pos­si­bi­li­té et l’op­por­tu­ni­té pour Blo­nay de quit­ter l’ASR et de dé­lé­guer la sé­cu­ri­té com­mu­nale à la po­lice can­to­nale. La ré­ponse de l’Exé­cu­tif de­vrait sur­ve­nir le 25 sep­tembre lors de la pro­chaine séance du Con­seil com­mu­nal, du­rant la­quelle se­ra aus­si dé­bat­tue la pé­ti­tion dé­po­sée ven­dre­di. «Par mon in­ter­pel­la­tion, je veux en­joindre la Mu­ni­ci­pa­li­té à as­su­mer son rôle en ma­tière de sé­cu­ri­té, qui n’est pas l’apa­nage de l’ASR. Se­rait-il ju­di­cieux d’en­ga­ger un édu­ca­teur de rue? Il faut en tout cas amé­lio­rer la pré­ven­tion, les pres­ta­tions et les in­ter­ven­tions de po­lice de proxi­mi­té dans notre com­mune.»

ODILE MEYLAN

Jean-Marc Ni­co­let, Mé­la­nie Bron et An­dré Gri­vel ont re­mis ven­dre­di la pé­ti­tion à Ber­trand Che­rix, pré­sident du Con­seil com­mu­nal. Qui de­vrait la trai­ter dans sa séance du 25 sep­tembre.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.