Ja­co­bac­ci écar­té!

24 Heures - - Sports - N.JR et T.GN

Coup de théâtre hier en toute fin de soi­rée! L’in­for­ma­tion a com­men­cé à fil­trer concer­nant une «mise en congé» de Mau­ri­zio Ja­co­bac­ci, in­for­ma­tion non confir­mée of­fi­ciel­le­ment par le FC Sion pour l’ins­tant. Il sem­ble­rait pour­tant que l’en­traî­neur du club va­lai­san ait été écar­té par Ch­ris­tian Cons­tan­tin hier après-mi­di au cours d’une dis­cus­sion qui au­rait du­ré moins d’une mi­nute. Ch­ris­tian Zer­mat­ten, ad­joint de Mau­ri­zio Ja­co­bac­ci, se­ra sur le banc di­manche, sans doute as­sis­té de Sébastien Bi­chard (en­traî­neur des M21) et… de Ch­ris­tian Cons­tan­tin lui-même. Pour­tant, hier ma­tin en­core, Mau­ri­zio Ja­co­bac­ci es­ti­mait «ne pas avoir un pis­to­let sur la tempe»… Ap­pa­rem­ment, le coup est par­ti quand même. Alors, la ques­tion reste ou­verte: quel FC Sion le pu­blic de la Pon­taise dé­cou­vri­rat-il? Au sor­tir d’un stage de re­mo­bi­li­sa­tion de quatre jours à Crans-Mon­ta­na, l’équipe au­ra-t-elle trou­vé les res­sources pour évi­ter le piège? «Si l’on n’a pas une vé­ri­table re­mise en ques­tion, ex­pli­quait Ch­ris­tian Cons­tan­tin dans la jour­née d’hier, ça risque d’être com­pli­qué. Il faut un vrai choc dans les têtes.» Un an après l’éli­mi­na­tion mor­ti­fiante contre Stade-Lau­sanne-Ou­chy, le boss craint de re­vivre une nou­velle hu­mi­lia­tion. «On af­fronte un Lau­sanne pro­gram­mé pour la mon­tée alors que nous, on n’ar­rête pas d’en faire des vertes et des pas mûres. En l’état ac­tuel, ça risque d’être du Stade-Lau­sanne bis… L’heure est grave avec un G ma­jus­cule. Je vais m’en oc­cu­per, vivre avec l’équipe. On est obli­gé de mon­ter une opé­ra­tion com­man­do.» Qui est donc pas­sée par le sa­cri­fice d’un des lieu­te­nants, Mau­ri­zio Ja­co­bac­ci, prié de res­ter à la mai­son de­main. De­puis le 19 août et l’heu­reux ti­rage au sort at­tri­buant Bâle aux ama­teurs du FC Échal­lens, la ca­pi­tale du Gros-de-Vaud est en ef­fer­ves­cence, bouillonne d’im­pa­tience. Pour toute la ré­gion, re­ce­voir ce qui se fait de mieux avec un bal­lon en Suisse de­puis quinze ans re­pré­sente un évé­ne­ment. Et voi­là que l’on y est. Avec un en­goue­ment au­quel Fritz Aes­ch­bach lui-même, qui en a pour­tant vu d’autres, ne s’at­ten­dait pas. «Trois re­por­ters ar­gen­tins viennent de s’an­non­cer», lâche le pré­sident entre deux coups de main. Avec son co­mi­té et une ar­mée de bé­né­voles, le boss se dé­mène pour ré­gler tout ce qui doit l’être. «Pour nous, le match a com­men­cé il y a quatre se­maines dé­jà. C’est de la fo­lie…» Grâce à l’ins­tal­la­tion de tri­bunes pro­vi­soires, ré­cu­pé­rées sur le site de la ré­cente Fête du blé et du pain, 4500 per­sonnes, peu­têtre bien da­van­tage, se pres­se­ront aux Trois-Sa­pins dans l’es­poir d’as­sis­ter à l’im­pos­sible ex­ploit. Ce­lui que les joueurs d’Alex Co­mi­set­ti se sont mis en tête de réa­li­ser, quitte à pas­ser pour des uto­pistes. «Tant que Bâle n’a pas fait la dif­fé­rence, ce sont ses joueurs qui se­ront en dif­fi­cul­té, pas vous», leur a ré­pé­té le coach du­rant la se­maine. À l’heure où Bâle pre­nait ses aises au Grand Hô­tel des Bains, à Yver­don, les Vau­dois pré­pa­raient ven­dre­di les condi­tions de la sen­sa­tion re­cher­chée.

Gar­dien de père en fils

Si l’ef­fort se­ra d’abord col­lec­tif, aus­si bien en termes de concen­tra­tion que de so­li­da­ri­té, un homme va at­ti­rer tous les re­gards:

Fritz Aes­ch­bach Pré­sident du FC Échal­lens

Alors que l’on s’ac­tive pour mon­ter les cantines, le por­tier af­fiche en­core une éton­nante dé­con­trac­tion, mais qu’en se­ra-t-il au coup d’en­voi? «J’au­rais sans doute la boule au ventre, ce qui est plu­tôt ras­su­rant. Ja­mais je ne vais voir au­tant de bleu et rouge au­tour de moi.» Ces der­niers jours, plu­sieurs de ses potes ont cher­ché des tuyaux, lui de­man­dant s’ils pou­vaient mi­ser sur la sur­prise du mois. «Je leur ai dit qu’ils pou­vaient sans autre mettre une pié­cette sur nous. On y croit tous.» Pour les pa­rieurs, la cote du club 16.00 FC Échal­lens (1re) - Bâle

Red Star (1re) - Cham (PL) 17.30 Ser­vette (CL) - Lu­cerne Woh­len (PL) - Wil (CL) Bel­lin­zone (PL) - Win­ter­thour (CL) 19.00 Brei­ten­rain (PL) - Zu­rich

Schaff­house (CL) - YB 19.30 Az­zur­ri (1re) - Lu­ga­no Di­manche

14.00 Mou­tier (2e int.) - Thoune 15.00 Stade Nyon­nais (PL) - GC 15.30 Aa­rau (CL) - NE Xa­max Fleu­rier (2e) - Kriens (CL) Klin­gnau (2e) - Chias­so (CL) 16.00 Mu­ri (2e int.) - Saint-Gall

Lau­sanne (CL) - Sion

Le concierge du stade bi­chonne la pe­louse pour la ve­nue du grand FC Bâle ce sa­me­di.

Le gar­dien Lu­do­vic Zwah­len (à g.) s’ap­prête à avoir beau­coup de tra­vail dès 16 h. De son cô­té, le pré­sident Fritz Aes­ch­bach (au centre) soigne les dé­tails dans les tri­bunes.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.