Lau­sanne étend son em­pire hy­drique

La sé­che­resse rap­pelle aux Com­munes le be­soin de sé­cu­ri­ser la dis­tri­bu­tion d’eau. Bour­nens a fait le pas

24 Heures - - Vaud - Alain Dé­traz

C’est un in­cen­die qui a convain­cu Bour­nens de la né­ces­si­té de sé­cu­ri­ser son ap­pro­vi­sion­ne­ment en eau. La Com­mune du Gros-de-Vaud s’est tour­née vers Lau­sanne, troi­sième dis­tri­bu­teur de Suisse, qui ali­mente dé­jà les com­munes voi­sines. Bour­nens inau­gu­rait ven­dre­di le tuyau et la vanne qui la re­lient dé­sor­mais à un ré­seau per­for­mant. Une dé­marche qu’en­cou­ragent l’ECA (l’Éta­blis­se­ment d’as­su­rance contre l’in­cen­die et les élé­ments na­tu­rels) et le Can­ton, même s’ils ne sou­haitent pas voir la ca­pi­tale vau­doise ar­ro­ser tout le ter­ri­toire vau­dois.

Comble du ha­sard

«Je n’ou­blie­rai ja­mais l’image de ce pom­pier at­ten­dant, en haut de la grande échelle, une eau qui ne vient pas», dit Ja­nine Zwah­len. La syn­dique de Bour­nens ra­conte ain­si l’évé­ne­ment qui a conduit sa Com­mune à se tour­ner vers le ré­seau lau­san­nois. Comble du ha­sard, c’est la ferme de ses pa­rents qui a ain­si flam­bé en rai­son du manque de pres­sion dans la

Le ter­ri­toire des­ser­vi par le ré­seau d’eau lau­san­nois

tuyau­te­rie com­mu­nale. Bour­nens ne manque pour­tant pas d’eau. Les sources voi­sines l’ali­mentent de­puis tou­jours mais leur al­ti­tude n’est pas as­sez éle­vée pour four­nir la pres­sion né­ces­saire à un ré­seau mo­derne. Dé­sor­mais, le ré­seau lau­san­nois com­ble­ra les manques.

Pour Lau­sanne, c’est l’oc­ca­sion d’étendre en­core sa zone d’in- fluence. Elle est au­jourd’hui en re­la­tion com­mer­ciale avec plus de 70 Com­munes, entre le Pays-d’En­haut et Morges. Qu’elle soit pro­prié­taire, ache­teuse d’eau de source ou qu’elle la pompe dans le Lé­man, qu’elle la dis­tri­bue jus­qu’aux im­meubles ou seule­ment jus­qu’à l’en­trée d’un ter­ri­toire com­mu­nal, Lau­sanne est le par­te­naire in­con­tour­na- (vente de la source au ro­bi­net)

(vente en gros aux Com­munes qui dis­tri­buent de l'eau) ble. Son qua­si-mo­no­pole vient de s’étendre en­core avec Bour­nens. Mu­ni­ci­pal en charge de l’eau, Pier­reAn­toine Hild­brand es­time que la Ville étend son pé­ri­mètre «par la force des choses». Elle jouit en ef­fet d’un ser­vice qui réunit nombre de com­pé­tences en la ma­tière. «Nous avons une taille cri­tique qui nous per­met d’avoir une ex­per­tise tout au fil de l’eau», ré­sume-t-il. Cette taille lui per­met de ren­ta­bi­li­ser les in­ves­tis­se­ments en s’ou­vrant à de nou­veaux par­te­naires com­mer­ciaux.

In­ves­tis­se­ments mas­sifs

Ce n’est pas la sé­che­resse de cette an­née qui a gui­dé Bour­nens. La dé­marche était en cours bien avant. N’em­pêche que les épi­sodes secs contraignent les Com­munes à com­bler les dé­fi­cits hy­driques lors­qu’ils se pré­sentent. Et c’est bien ce qu’en­cou­rage l’ECA. En de­hors de l’ar­ro­sage lau­san­nois, la dis­tri­bu­tion d’eau s’est or­ga­ni­sée en as­so­cia­tions de Com­munes.

C’est bien, mais pas suf­fi­sant pour l’ECA. «Nous in­ci­tons ces as­so­cia­tions à s’in­ter­con­nec­ter afin de mu­tua­li­ser les res­sources», ex­plique Ré­my Cour­bat, res­pon­sable des par­ti­ci­pa­tions fi­nan­cières. Car il s’agit de sé­cu­ri­ser au maxi­mum l’ap­pro­vi­sion­ne­ment. Pas seule­ment pour la lutte contre l’in­cen- die, d’ailleurs. Un maillage des ré­seaux per­met par exemple de pal­lier une pol­lu­tion lo­cale.

Mais ce qui pend au nez des Com­munes, ce sont des in­ves­tis­se­ments énormes à réa­li­ser. «Il y a beau­coup de ré­ser­voirs qui ont été construits au dé­but du XXe siècle, dit Ré­my Cour­bat. Ils ar­rivent en fin de vie et il va fal­loir les rem­pla­cer.» Se­lon les es­ti­ma­tions, il y en a pour des cen­taines de mil­lions, que les Com­munes au­ront tout in­té­rêt à se par­ta­ger.

«Je n’ou­blie­rai ja­mais l’image de ce pom­pier at­ten­dant, en haut de la grande échelle, une eau qui ne vient pas»

Ja­nine Zwah­len

Syn­dique de Bour­nens

Source fiable

Alors pour­quoi ne pas se connec­ter au troi­sième dis­tri­bu­teur de Suisse afin de s’évi­ter ces frais? Cer­tains mu­ni­ci­paux se posent pro­ba­ble­ment la ques­tion. Avec son pom­page des eaux du Lé­man, Lau­sanne est ca­pable d’as­su­rer une sé­cu­ri­té du­rable de son ré­seau d’eau. Mais elle ne se­ra bien­tôt plus la seule car le maillage des ré­seaux est en passe de se com­plé­ter sur le pla­teau vau­dois, entre Lau­sanne et Yver­don. Le lac de Neu­châ­tel de­vien­drait éga­le­ment une source fiable, même en cas de sé­che­resse. Ce qui ar­range le Can­ton et l’ECA. «On peut craindre l’hé­gé­mo­nie d’un ac­teur, com­mente Ré­my Cour­bat. Même si les re­la­tions sont ex­cel­lentes au­jourd’hui avec Lau­sanne, il est aus­si pos­sible que ce­la change.» Li­quide es­sen­tiel à la vie, l’eau ne souffre au­cune in­cer­ti­tude.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.