Le fon­da­teur d’Al­bin­fo de­vient dé­lé­gué à l’in­té­gra­tion pour la Ville de Lau­sanne

Ba­sh­kim Ise­ni en­tre­ra en fonc­tion le 1er jan­vier. Il suc­cède à Ga­brie­la Ama­relle, dé­cé­dée en juin

24 Heures - - Vaud - CI.M.

«Je passe un peu de l’autre cô­té du mur… mais dans la conti­nui­té.» Ba­sh­kim Ise­ni, 47 ans, est le nou­veau dé­lé­gué à l’in­té­gra­tion de la Ville de Lau­sanne. Il en­tre­ra en fonc­tion le 1er jan­vier pro­chain. Et suc­cé­de­ra à celle qui a pen­dant des an­nées in­car­né l’in­té­gra­tion à la lau­san­noise: Ga­briel­la Ama­relle, dé­cé­dée su­bi­te­ment en juin der­nier.

La Ville n’a de loin pas choi­si un no­vice. Ba­sh­kim Ise­ni est ac­tif dans le do­maine de la mi­gra­tion et de la pré­ven­tion du ra­cisme de­puis long­temps. En 2010, il a fon­dé Al­bin­fo, pla­te­forme d’in­for­ma­tion des­ti­née aux al­ba­no­phones de Suisse. Il est aus­si no­tam­ment ac­tif dans les ques­tions liées à la pré­ven­tion de la ra­di­ca­li­sa­tion. «Je suis heu­reux de me mettre au ser­vice de ma ville et c’est aus­si une ma­nière de rendre un peu ce qu’elle m’a don­né.»

Ba­sh­kim Ise­ni a été choi­si au terme d’un pro­ces­sus où une soixan­taine de dos­siers avaient été dé­po­sés. Os­car To­sa­to, mu­ni­ci­pal en charge de la Co­hé­sion so­ciale, qui a vu les trois der­niers can­di- dats, ex­plique qu’il a eu à l’es­prit quatre grands cri­tères de sé­lec­tion. «Je sou­hai­tais tout d’abord quel­qu’un qui connaisse les ré­seaux liés à la mi­gra­tion. Qu’il soit ac­tif dans ce mi­lieu-là. En­suite, je vou­lais quel­qu’un d’ex­pé­ri­men­té dans le do­maine de la com­mu­ni­ca­tion.»

Troi­sième élé­ment d’im­por­tance, le vo­let re­cherche de fonds que com­porte ce tra­vail. «Le Bu­reau lau­san­nois des im­mi­grés (BLI) doit al­ler cher­cher des sub­ven­tions au­près du Can­ton et de la Con­fé­dé­ra­tion, dé­taille Os­car To­sa­to. Et ses ac­ti­vi­tés peuvent bou­ger en fonc­tion des moyens qu’on ob­tient. Il faut pou­voir faire ces re­cherches de fonds. » Ul­time grande qua­li­té re­quise: avoir une «vi­sion glo­bale de la po­li­tique mi­gra­toire. Qu’elle dé­pende de la loi sur les étran­gers ou de la loi sur

Mi­gra­tion

l’asile.» Le fu­tur dé­lé­gué se­ra en même temps le re­pré­sen­tant de la Mu­ni­ci­pa­li­té au­près du Can­ton et de la Con­fé­dé­ra­tion, mais aus­si au­près des 160 as­so­cia­tions liées à la mi­gra­tion que compte Lau­sanne. Il se­ra aus­si le chef du BLI ( neuf col­la­bo­ra­trices), « porte d’en­trée» es­sen­tielle pour ceux qui s’ins­tallent dans cette ville.

Par­mi les ha­bi­tants de Lau­sanne, ils sont 43% à ne pas avoir de pas­se­port suisse. «Lau­sanne est une ville mul­ti­cul­tu­relle, rap­pelle Os­car To­sa­to. Mais j’irais en­core plus loin: Lau­sanne veut s’af­fi­cher comme ville de mixi­té. Comme Londres ou Ber­lin. C’est un atout. Un fac­teur po­si­tif pour l’ac­ti­vi­té so­ciale, éco­no­mique, cultu­relle. Un fac­teur de dy­na­misme.»

«Je suis heu­reux de me mettre au ser­vice de ma ville et c’est aus­si une ma­nière de rendre un peu ce qu’elle m’a don­né»

Ba­sh­kim Ise­ni

DR

Ba­sh­kim Ise­ni se­ra le nou­veau dé­lé­gué à l’in­té­gra­tion de la Ville de Lau­sanne.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.