L’éter­nel bleu ho­ri­zon

24 Heures - - Samedi -

L’in­adap­ta­tion des te­nues à la guerre des tran­chées et aux armes in­dus­trielles fait ac­cé­lé­rer la dis­tri­bu­tion des uni­formes bleu ho­ri­zon qui vont res­ter dans la mé­moire col­lec­tive. Des es­sais ont lieu en 1914, sur les lé­gion­naires no­tam­ment, écrit Blaise Cen­drars.

1. Le casque Adrian

Dif­fu­sé sur­tout dès l’été 1915, le casque dé­ve­lop­pé par le sous-in­ten­dant Louis Adrian per­met en­fin de faire bais­ser les bles­sures in­fli­gées par les éclats d’obus. Au dé­but trop brillant, il est ba­di­geon­né de boue dans les tran­chées.

Après des tâ­ton­ne­ments, les hommes re­çoivent une veste plus chaude, d’abord de tis­su im­por­té, avec un large col, des poches, et tou­jours des rou­leaux d’épaule qui sou­tiennent un équi­pe­ment adap­té, comme le masque à gaz.

La pé­nu­rie de tis­su en­traîne no­tam­ment une grande dis­pa­ri­té dans les pan­ta­lons por­tés par les hommes. Il faut at­tendre l’au­tomne 1915 pour voir le pan­ta­lon bouf­fant bleu se gé­né­ra­li­ser.

Alors que les Al­le­mands sont en­viés pour leurs bottes par les poi­lus, les Fran­çais s’en­têtent dans des chaus­sures de cuir aux se­melles clou­tées, dou­blées de bandes mol­le­tières. Elles se­ront en­core là en 1940. E.L.B.

Pour plus d’in­fos, voir le très dé­taillé blog: www.les­fran­cai­sa­ver­dun-1916.fr

2. La ca­pote

3. Le pan­ta­lon

4. Bro­de­quins et guêtres

3 1 2 4

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.