Chez les rois du can­na­bis lé­gal haut de gamme

Bilan - - Sommaire - PAR MA­RY VAKARIDIS

La chaîne alé­ma­nique Hanf­theke, di­ri­gée par Fa­bio Ber­nas­co­ni, vient d’ou­vrir son sep­tième point de vente en six mois d’exis­tence. La pre­mière fran­chise s’éta­bli­ra bien­tôt à Genève.

APEINE LANCEE sur le mar­ché alé­ma­nique en sep­tembre der­nier, la chaîne de ma­ga­sins Hanf­theke, spé­cia­li­sée dans les pro­duits à base de can­na­bis lé­gal, est dé­jà un suc­cès.

Murs et comp­toir clairs, un ven­deur au look d’in­fir­mier, des pro­duits à base de chanvre pro­po­sés sous forme de cap­sules, de gouttes et d’huiles: le vi­si­teur qui fran­chit le seuil du com­merce se croit ar­ri­vé dans une phar­ma­cie. L’offre s’étend des crèmes de soin aux spa­ghet­tis, le tout à base de can­na­bis.

Le dé­cor cor­res­pond à une stra­té­gie claire, ex­plique Fa­bio Ber­nas­co­ni. Di­rec­teur ad in­ter­im de Swiss

Can­na­bis, so­cié­té ba­sée dans le can­ton de So­leure, il est à la tête de l’en­seigne Hanf­theke et est en même temps fran­chi­sé de la fi­liale à Zoug. Il dé­taille: «Nos ma­ga­sins n’ont rien à voir avec des cof­fee­shops pour ama­teurs de drogue. Les bou­tiques Hanf­theke pré­sentent des ma­tières pre­mières et des pro­duits in­no­vants et à haute va­leur ajou­tée dans le li­fe­style, la beau­té et la gas­tro­no­mie.»

Six mois après l’inau­gu­ra­tion du pre­mier point de vente Hanf­theke à Berne, les ma­ga­sins, dont la plu­part sont te­nus par des fran­chi­sés, sont au nombre de sept en Suisse alé­ma­nique. La pre­mière ou­ver­ture en Suisse ro­mande est pré­vue pour les pro­chaines se­maines à Genève. Aux an­ti­podes du folk­lore at­ta­ché à la ma­ri­jua­na, l’en­tre­prise af­fiche une culture de start-up dy­na­mique. Fa­bio Ber­nas­co­ni est lui-même un se­rial en­tre­pre­neur (lire ci-contre) qui di­rige une autre firme ac­tive dans le chauf­fage par in­fra­rouge ain­si qu’une so­cié­té de consul­ting, pa­ral­lè­le­ment à des ac­ti­vi­tés de coa­ching men­tal pour joueurs de ho­ckey.

Un mar­ché en plein boom

Mais re­ve­nons au chanvre. De­puis 2011, la loi au­to­rise la consom­ma­tion de plants conte­nant moins de 1% de THC, le prin­ci­pal agent psy­choac­tif de la plante. Si la sub­stance fait néan­moins un car­ton, c’est grâce à sa forte concen­tra­tion en can­na­bi­diol, ou CBD, à l’ef­fet re­laxant. Plu­sieurs an­nées se sont écou­lées avant que les pro­duc­teurs de can­na­bis ob­tiennent à coup sûr du can­na­bis avec des taux de 10 à 20% de CBD, tout en as­su­rant que le THC reste en des­sous de 1%. Après des an­nées d’es­sais gé­né­tiques, les pre­mières dé­cli­nai­sons com­mer­ciales du chanvre lé­gal sont ap­pa­rues en août 2016. D’après les échos de la presse, le chanvre lé­gal re­vient à peu près au même prix que l’herbe ven­due sur le mar­ché noir. Consi­dé­ré comme un suc­cé­da­né du ta­bac, le chanvre est en outre taxé à 25%, un im­pôt dont les re­cettes vont aux caisses de l’AVS.

On es­time à une quin­zaine les pro­duc­teurs hel­vé­tiques qui four­ni­raient pour l’heure jus­qu’à une cin­quan­taine de dis­tri­bu­teurs. Nombre de sites de vente en ligne et de kiosques qui en vendent sont ac­tuel­le­ment en rup­ture de stock. Car de­puis quelques se­maines, le mar­ché est en plein boom. «Nous sommes submergés au­tant par les com­mandes en ligne que par les de­mandes d’ac­qui­si­tion de fran­chise», re­late Fa­bio Ber­nas­co­ni. Swiss Can­na­bis tra­vaille avec dif­fé­rents four­nis­seurs lo­caux ac­tifs dans la culture et l’amé­lio­ra­tion gé­né­tique des plants de chanvre.

«NOUS SOMMES SUBMERGÉS PAR LES COM­MANDES EN LIGNE ET PAR LES DE­MANDES D’AC­QUI­SI­TION DE FRAN­CHISE»

Li­vrai­son à do­mi­cile

Es­sen­tiel­le­ment «bo­bo» (bour­geois bo­hème), la clien­tèle des ma­ga­sins est for­mée de qua­dra­gé­naires très bien in­for­més sur les dif­fé­rents as­pects du chanvre lé­gal, constate Fa­bio Ber­nas­co­ni. La fiole de 10 mil­li­litres de CBD concen­tré à 10% s’échange à 126 francs. L’en­tre­pre­neur, qui tait la hau­teur de ses marges, se dé­fend: «Nos prix se jus­ti­fient par la qua­li­té hel­vé­tique des pro­duits.» Tou­jours est-il que la de­mande flambe. Swiss Can­na­bis a dé­jà pu in­tro­duire un ser­vice de li­vrai­son à do­mi­cile dans quatre villes hel­vé­tiques.

LEA­DERS

Le pre­mier point de vente Hanf­theke a été lan­cé à Berne l’au­tomne der­nier. La marque re­ven­dique un look em­prun­té aux phar­ma­cies.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.