Le ge­ne­vois Phy­to­lis est ra­che­té par Pi­leje, lea­der des pro­bio­tiques

Bilan - - Sommaire - PAR CA­THE­RINE NIVEZ

Le lea­der fran­çais des pro­bio­tiques PI­LEJE a ra­che­té son dis­tri­bu­teur suisse spé­cia­liste en phy­to­thé­ra­pie et mi­cro­nu­tri­tion. Une al­liance de coeur, sou­te­nue par une crois­sance à deux chiffres.

NE DITES PAS com­plé­ments ali­men­taires, mais plu­tôt «com­plé­ments de san­té». C’est un dé­tail qui compte pour PI­LEJE, en­tre­prise fran­çaise fon­dée en 1992 par le mé­de­cin Ch­ris­tian Le­clerc: «Notre offre, ce ne sont pas tant nos pro­duits que le ser­vice san­té que nous ap­por­tons aux mé­de­cins et aux phar­ma­ciens. Nous les for­mons à la mi­cro­nu­tri­tion et à nos pro­duits en phy­to­thé­ra­pie, des­ti­nés aux troubles fonc­tion­nels comme la fa­tigue, les dou­leurs di­ges­tives, les troubles du som­meil pour les­quels les mé­di­ca­ments n’ap­portent pas tou­jours de ré­ponse. Ces troubles re­pré­sentent 80% des consul­ta­tions chez le gé­né­ra­liste.»

Lea­der des pro­bo­tiques en France et en Suisse avec son pro­duit phare Lac­ti­biane (fer­ments lac­tiques), l’in­tui­tion de Ch­ris­tian Le­clerc s’est ré­vé­lée juste. Le mi­cro­biote et la flore in­tes­ti­nale sont dé­sor­mais in­con­tour­nables chez les pro­fes­sion­nels de la san­té. En France, PI­LEJE est de­ve­nu en vingt-cinq ans le pre­mier fa­bri­cant de com­plé­ments ali­men­taires et lea­der des pro­bio­tiques, ces mi­cro-or­ga­nismes vi­vants qui consti­tuent la flore buc­cale, in­tes­ti­nale et va­gi­nale.

Un suc­cès ré­pé­té en Suisse, grâce à Phy­to­lis, son dis­tri­bu­teur spé­cia­liste en phy­to­thé­ra­pie et mi­cro­nu­tri­tion. Fon­dé par un autre mé­de­cin, Gé­rald Lan­gel, il est au­jourd’hui ra­che­té par PI­LEJE. «Nous sommes très proches de­puis le dé­but et nous nous res­pec­tons mu­tuel­le­ment», ex­plique Gé­rald Lan­gel, qui res­te­ra au conseil d’ad­mi­nis­tra­tion. «C’est un ac­cord qui était évident et na­tu­rel», ajoute le Ge­ne­vois.

Les deux fon­da­teurs de PI­LEJE et Phy­to­lis ont plus d’un point com­mun: tous les deux mé­de­cins et en­tre­pre­neurs, ils militent pour une ap­proche préventive et holistique de la san­té. «Phy­to­lis est en par­faite co­hé­rence avec notre vi­sion, ajoute Ch­ris­tian Le­clerc, celle d’une prise en charge glo­bale du ma­lade et non pas du symp­tôme seul. On s’in­té­resse beau­coup plus à l’in­di­vi­du qu’à la ma­la­die.» Cette ap­proche, long­temps res­tée mar­gi­nale, bé­né­fi­cie au­jourd’hui d’un large sou­tien du pu­blic. «Le mar­ché suisse est très ré­cep­tif aux pro­duits PI­LEJE», ajoute Gé­rald Lan­gel. Un en­goue­ment hel­vé­tique confir­mé par Ch­ris­tian Le­clerc: «Les Suisses sont très sen­si­bi­li­sés à l’in­di­vi­dua­li­sa­tion et beau­coup plus en avance dans la pré­ven­tion que le reste de l’Eu­rope.»

«Nous avons une crois­sance à deux chiffres sur le mar­ché suisse et on ne va pas s’ar­rê­ter en che­min», ex­plique de son cô­té Ch­ris­tian Sey­rig, nom­mé di­rec­teur gé­né­ral de PI­LEJE après un au­dit réus­si du ca­bi­net de consul­ting Adrien Stra­té­gie.

«Il y a un po­ten­tiel de dé­ve­lop­pe­ment im­por­tant sur tout le mar­ché suisse et en par­ti­cu­lier alé­ma­nique», ajoute-t-il.

Des em­ployés fi­dèles

Après cette tran­sac­tion, dont le mon­tant n’a pas été com­mu­ni­qué, les mé­de­cins en­tre­pre­neurs vont-ils pas­ser le flam­beau? Agé de 71 ans, Ch­ris­tian Le­clerc tra­vaille avec ses deux filles. Gé­rald Lan­gel, 64 ans, a ac­cueilli son fils Re­naud aux com­mandes de la hol­ding fa­mi­liale qui in­cube huit so­cié­tés dans le do­maine de la san­té.

Au­cun des deux en­tre­pre­neurs n’en­vi­sage la re­traite. «Mon tra­vail et mes pas­sions ont tou­jours été mé­lan­gés. J’adore re­gar­der de­vant et lan­cer de nou­veaux pro­jets. La vente de Phy­to­lis est une étape», ex­plique Gé­rald Lan­gel.

Les 50 em­ployés, ba­sés prin­ci­pa­le­ment à Genève, lui sont fi­dèles. Peu de tur­no­ver, une ges­tion pru­dente et un sens ai­gui­sé de l’in­no­va­tion al­lié à une grande com­pré­hen­sion du ma­lade, Gé­rald Lan­gel montre, comme Ch­ris­tian Le­clerc, la voie à la pro­chaine gé­né­ra­tion. Il est dé­sor­mais grand-père d’un pe­tit gar­çon de­puis quelques jours. L’aven­ture peut conti­nuer…

LES FON­DA­TEURS DE PI­LEJE ET PHY­TO­LIS MILITENT TOUS DEUX POUR UNE AP­PROCHE PRÉVENTIVE ET HOLISTIQUE DE LA SAN­TÉ

Gé­rald Lan­gel, fon­da­teur de Phy­to­lis, et son fils Re­naud.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.