LA DÉ­CROIS­SANCE? ELLE N’EST PLUS TA­BOUE

Les consom­ma­teurs suisses changent leurs ha­bi­tudes et le cou­rant de pen­sée se ren­force

Bilan - - La Une -

D   de l’épi­ce­rie du­rable La Brouette, ave­nue d’Echal­lens à Lau­sanne, ne cher­chez pas les em­bal­lages, tout est ven­du en vrac. Sur les étals, la cen­taine de pro­duits bio­lo­giques pro­viennent qua­si ex­clu­si­ve­ment de la ré­gion, voire du can­ton. Les fruits et lé­gumes cô­toient huit sortes de pâtes et douze cé­réales (ven­dues au poids), mais aus­si sa­vons, sham­poings, pro­duits d’en­tre­tien de la mai­son, tous de concep­tion ar­ti­sa­nale. Une offre qui a un prix: comp­tez 14 francs pour un sa­von, ou en­core 11 à 15 francs pour un ki­lo de pâtes.

La spé­ci­fi­ci­té de La Brouette: fonc­tion­ner en co­opé­ra­tive à but non lu­cra­tif. 100 co­opé­ra­teurs, qui ont cha­cun une part so­ciale, donnent trois heures de leur temps par mois à l’épi­ce­rie contre 20% de re­mise sur tous les pro­duits. Deux gé­rantes sont sa­la­riées par la co­opé­ra­tive, dont Mar­gaux Mau­ran qui dé­fend le rap­port qua­li­té-prix: «Cer­tains de nos pro­duits sont moins chers que le bio de la grande dis­tri­bu­tion, comme les

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.