Au sein du PLR, qui pour­rait en­core se lan­cer face à la fa­vo­rite Ka­rin Kel­ler-sut­ter?

Le Matin Dimanche - - SUISSE -

HANS WI­CKI Conseiller aux États de Nid­wald, cet an­cien mi­nistre can­to­nal de 54 ans est ce­lui qui a le plus de chances de trou­ver une place à cô­té de Ka­rin Kel­ler-sut­ter sur le ti­cket du PLR. À Berne, tout le monde mise sur sa can­di­da­ture. Mais alors qu’il avait pro­mis de rendre sa dé­ci­sion pu­blique cette se­maine, il a dé­ci­dé de la re­por­ter de quelques jours. Hans Wi­cki porte avec lui les in­té­rêts de la Suisse cen­trale, qui n’est plus re­pré­sen­tée au Con­seil fé­dé­ral. CHRIS­TIAN AMSLER In­con­nu de la Berne fé­dé­rale, ce conseiller d’état schaff­hou­sois pour­rait être l’in­vi­té sur­prise. Il avait dé­jà ré­flé­chi au mo­ment de la dé­mis­sion de Di­dier Bur­khal­ter, et plu­sieurs ob­ser­va­teurs le voient sor­tir du bois la se­maine pro­chaine dé­jà. Avec des chances? Pas vrai­ment, es­time-t-on sous la Cou­pole. Mais à 55 ans, il pour­rait ten­ter le coup pour se faire connaître et rap­pe­ler que Schaff­house fait par­tie des der­niers cinq can­tons à n’avoir ja­mais eu de conseiller fé­dé­ral. REGINE SAU­TER

On parle d’elle de­puis le dé­but. Et pour cause. Cette con­seillère na­tio­nale de 52 ans a dit tout de suite qu’elle ré­flé­chis­sait à se lan­cer. Dé­sor­mais, elle laisse pla­ner le sus­pense. «Rien ne presse. Le dé­lai est fixé au 24 oc­tobre.» En se por­tant can­di­date, celle qui di­rige la Chambre éco­no­mique du can­ton de Zu­rich per­met­trait au PLR de pré­sen­ter un ti­cket fé­mi­nin. Mais à cô­té de Ka­rin Kel­ler-sut­ter, la très li­bé­rale Regine Sau­ter ne fait pas le poids.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.