Après La Praille, Alain Rol­land conti­nue de bâ­tir des centres com­mer­ciaux en Al­gé­rie

Le Matin Dimanche - - ECONOMIE - PHI­LIPPE RO­DRIK

Le com­merce de dé­tail vit une dou­lou­reuse re­mise en cause. Le mo­dèle des centres com­mer­ciaux tra­hit des signes d’ob­so­les­cence. Et le Ge­ne­vois s’en­tête en­core. Il tra­verse la Mé­di­ter­ra­née et joue les pion­niers en Al­gé­rie.

Près de 70 ans, tou­jours beau gosse, plus tra­vailleur que sé­duc­teur, des yeux ar­bo­rant un bleu digne de la baie d’al­ger. Alain Rol­land ob­serve la dou­lou­reuse re­mise en cause que su­bit la grande dis­tri­bu­tion en Eu­rope oc­ci­den­tale, les signes d’ob­so­les­cence que tra­hissent plu­sieurs centres com­mer­ciaux de Suisse. Le Nan­céen, na­tif d’al­ger, ar­ri­vé à Ge­nève à l’âge de 17 ans, sans le sou, reste néan­moins un dé­taillant tout en foi et en ré­sis­tance. Même si l’ad­ver­si­té s’est ré­vé­lée trop forte ces der­nières an­nées. Du coup, il a tra­ver­sé la Mé­di­ter­ra­née pour réa­li­ser en 2010 le pre­mier centre com­mer­cial et de loi­sirs sur cette terre qu’il aime tou­jours: l’al­gé­rie. Après ce suc­cès près de la ca­pi­tale, le pion­nier ré­ci­dive à Oran. Inau­gu­ra­tion en fé­vrier!

C’est vrai, Alain Rol­land ne sait peut-être faire que ça. Mais avec ta­lent, en­du­rance, ca­pa­ci­té d’écoute et ima­gi­na­tion. Les fruits d’un des­tin. Ve­nant de Meurthe-et­mo­selle, juste après la mort de son père, Alain Rol­land se sent at­ti­ré par Ge­nève. Non pas pour s’ou­vrir aux en­sei­gne­ments du pro­tes­tan­tisme, mais pour ga­gner sa croûte. Alain Rol­land de­vient alors dis­quaire et ven­deur de té­lé­vi­seurs. Il se dé­couvre très vite des ca­pa­ci­tés de convaincre: des clients qui achètent et des di­ri­geants d’en­tre­prises à la re­cherche de jeunes gens en­tre­pre­nants. À ce mo­ment-là, sa car­rière com­mence à marche for­cée et se mue en vo­ca­tion.

À 30 ans, il n’est plus seule­ment ven­deur; mais stra­tège dans les sec­teurs de l’élec­tro­nique de loi­sirs et de l’élec­tro­mé­na­ger Si­tué à quelques cen­taines de mètres de la fron­tière, le centre com­mer­cial de Thô­nex (GE), inau­gu­ré en sep­tembre 2006, brille par sa cou­ra­geuse proxi­mi­té avec ses concur­rents fran­çais. dans un grand groupe de dis­tri­bu­tion zu­ri­chois. Ce­lui-ci réunit à l’époque trois en­seignes: Jel­mo­li, In­no­va­tion et Grand Pas­sage. Nous sommes en­core dans l’ère des grands ma­ga­sins et des centres com­mer­ciaux flo­ris­sants. Alain Rol­land ef­fec­tue très vite sa pre­mière ex­pé­rience in­ter­na­tio­nale en di­ri­geant, dès les an­nées 80, le nou­veau fleu­ron fran­çais de Jel­mo­li. À sa­voir son grand ma­ga­sin lo­gé dans le centre com­mer­cial de la Part-dieu, à Lyon. Après avoir at­teint la qua­ran­taine, Alain Rol­land reste fi­dèle à la grande dis­tri­bu­tion: il entre dans le di­rec­toire du groupe Jel­mo­li.

En 1996, Jel­mo­li cède à la firme ar­go­vienne Glo­bus les en­seignes Grand Pas­sage et In­no­va­tion. Celles-ci dis­pa­raissent dé­fi­ni­ti­ve­ment de Ge­nève, de Lau­sanne, puis de toute la Suisse. Un an plus tard, le ca­hier des charges d’alain Rol­land, tou­jours membre du di­rec­toire de Jel­mo­li, ne se li­mite plus au com­merce de dé­tail. Il gère en plus le parc im­mo­bi­lier de la so­cié­té et sa chaîne de res­tau­rants Mo­li­no. Cette ex­ten­sion de ses res­pon­sa­bi­li­tés lui fait alors connaître une nou­velle pas­sion: la pro­mo­tion, la réa­li­sa­tion et la ges­tion de pro­jets de centres com­mer­ciaux. Il inau­gure ce­lui de La Praille, à Ge­nève, en no­vembre 2002, de Thô­nex, dans le même can­ton, en sep­tembre 2006, puis de Saint­gall en mars 2008.

Ses pre­mières amours

En dé­pit de ces trois grands suc­cès, Alain Rol­land lâche le groupe Jel­mo­li. Il re­joint en 2008 l’an­cien pré­sident du co­mi­té exé­cu­tif de Jel­mo­li, Gus­tav Sten­bolt, qui di­rige dé­sor­mais la banque zou­goise Va­lar­tis Group. Alain Rol­land change donc d’en­tre­prise, mais conti­nue de sé­vir dans l’im­mo­bi­lier. Il gère no­tam­ment d’im­por­tants in­ves­tis­se­ments de Va­lar­tis As­set Ma­na­ge­ment en Rus­sie et en Al­le­magne. L’heure n’est plus guère à la construc­tion de centres com­mer­ciaux en Eu­rope oc­ci­den­tale. La concur­rence de la Toile de­vient de plus en plus cruelle. Mais le coeur d’alain Rol­land conti­nue de battre pour ses pre­mières amours.

Il convainc Jel­mo­li, Va­lar­tis Group et l’ar­chi­tecte ge­ne­vois à l’ori­gine du mo­dèle de La Praille, Phi­lippe We­ber, de ten­ter le pre­mier centre com­mer­cial et de loi­sirs en Al­gé­rie: 45 000 m2 de sur­face com­mer­ciale, com­pre­nant un ci­né­ma mul­ti­plex de huit salles, avec 1400 sièges en tout, et un bow­ling de dix-huit pistes. Sans ou­blier 15 500 m2 de bu­reaux. Le 5 août 2010 le centre de Bab Ez­zouar, à 15 km de la ca­pi­tale, est inau­gu­ré. Avec une offre de loi­sirs re­vue à la baisse, certes. Mais avec une per­for­mance com­mer­ciale qui ne se dé­ment pas. Avec en moyenne plus de 25 500 vi­si­teurs par jour l’an der­nier dans cet éta­blis­se­ment, por­teur d’en­vi­ron 1700 postes à plein temps en tout. Sept an­nées plus tard, Alain Rol­land, l’in­cor­ri­gible pion­nier, ré­ci­dive et ouvre le chan­tier du centre com­mer­cial d’es Se­nia, dans la wi­laya d’oran.

Va­lar­tis Group se dés­in­té­resse pour­tant de l’opé­ra­tion. La banque cède, le 1er avril der­nier, ses 70% de la So­cié­té des centres com­mer­ciaux d’al­gé­rie à l’homme d’af­faires du cru, Ah­med Ma­zouz. La tran­sac­tion au­rait por­té sur 25 mil­lions de dol­lars, se­lon le site In­ter­net Al­gé­rie Part. Et là, nou­veau coup de maître d’alain Rol­land! Le mul­ti­mil­liar­daire de La­kh­da­ria ne s’est pas conten­té d’ac­qué­rir Bab Ez­zouar. Il a aus­si mis la main sur Es Se­nia et main­te­nu le Fran­co-suisse à la tête de la so­cié­té ex­ploi­tant les deux centres com­mer­ciaux. L’inau­gu­ra­tion du se­cond est pré­vue en fé­vrier.

DR

Alain Rol­land de­vant le centre com­mer­cial d’es Se­nia à Oran qui de­vrait être inau­gu­ré en fé­vrier.

Keystone

Le centre com­mer­cial Shop­ping Are­na, inau­gu­ré à Saint­gall en mars 2008 est in­té­gré dans un site com­pre­nant un grand stade de foot­ball, comme ce­lui de La Praille, à Ge­nève.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.