Na­dal hé­ros mal­gré lui

Le Matin Dimanche - - MA SEMAINE -

L’image a fait la une de «Mar­ca» et du «Times», Ra­fael Na­dal, les bottes dans la boue et un ba­lai à la main, en train de net­toyer les dé­gâts cau­sés par les inon­da­tions meur­trières à San Llo­renç des Car­das­sar, dans la par­tie est de Ma­jorque. Ab­sent à Shan­ghai à cause de son ge­nou conva­les­cent, le No 1 mon­dial a po­sé la ra­quette (il a re­pris l’en­traî­ne­ment) pour se trans­for­mer en bé­né­vole. Mieux, «Ra­fa» a ou­vert les portes de son aca­dé­mie à une cin­quan­taine de si­nis­trés. «Il y est al­lé comme un ano­nyme, mais c’est im­pos­sible pour Ra­fa de res­ter ano­nyme, a ré­agi son oncle To­ni sur les ondes de Ca­de­na Ser. Lors­qu’il a dé­ci­dé de mettre l’aca­dé­mie à dis­po­si­tion, il nous a dit de ne sur­tout pas aver­tir la presse.» Ra­fael Na­dal a donc été por­té aux nues sur les dé­combres des mal­heurs de son île. On est prêt à pa­rier qu’il a dé­tes­té.

May­ka Na­var­ro /Keystone

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.