Elles ont aus­si fait taire ces bar­bus ma­chos

Le Matin Dimanche - - MOTO -

D’autres femmes, avant Ana Car­ras­co, sont ve­nues ti­tiller l’or­gueil des mâles sur deux roues. À la fin des an­nées 80,

a ten­té sa chance en GP 125. Ils étaient nom­breux, ces braves ma­chos de pi­lotes, à pro­mettre que si un jour elle les bat­tait en course, eh bien, ils se cou­pe­raient quelque chose qui leur te­nait très à coeur. Rinne est plu­sieurs fois en­trée dans les points, en 1988 et 1989, mais les mes­sieurs n’ont pas te­nu pa­role.

Quelques an­nées plus tard, c’était le 20 août 1995, la Ja­po­naise ter­mi­nait sep­tième du GP de Tché­co­slo­va­quie 125 cm3, meilleur ré­sul­tat d’une femme dans l’his­toire des GP. Les vain­cus bar­bus se mo­quaient alors de sa coupe de che­veux à la gar­çonne, de ses dents mal ali­gnées, lais­sant même en­tendre qu’ils ne se­raient pas dés­in­té­res­sés à un désha­billage pu­blic pour s’as­su­rer qu’elle était bien née femme.

En­fin, quand la blonde Al­le­mande rem­por­ta un titre eu­ro­péen en 1998, ces Mes­sieurs, en­core, raillaient: «Bon, d’ac­cord, elle gagne. Mais cette nou­velle ca­té­go­rie a été faite pour elle, parce que son pa­pa – il était un im­por­tant im­por­ta­teur de mo­tos – a fait pres­sion.» Reste que sur la mo­to, c’était bien Ma­de­moi­selle Kat­ja. Qui al­lait même mar­quer des points en Mon­dial 250 cm3.

EFE News Agen­cy/ala­my

Avec son nou­veau sta­tut, Ana Car­ras­co ai­me­rait bien faire chan­ger les men­ta­li­tés.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.