L’avia­tion se casse la tête sur l’heure d’hi­ver

La Com­mis­sion eu­ro­péenne court le risque de di­vi­ser le Vieux­con­ti­nent en de mul­tiples fu­seaux ho­raires. La Suisse s’avère par­ti­cu­liè­re­ment concer­née.

Le Matin Dimanche - - LA UNE - PHI­LIPPE RODRIK phi­lippe.rodrik@le­ma­tin­di­manche.ch

L’aban­don de l’heure d’été ou d’hi­ver risque de di­vi­ser le Vieux-conti­nent en de mul­tiples fu­seaux ho­raires. Au centre des lignes, la Suisse s’avère par­ti­cu­liè­re­ment concer­née.

«Sans une syn­chro­ni­sa­tion com­plète des dé­ci­sions dé­fi­ni­tives, l’avia­tion plon­ge­ra dans le chaos» As­so­cia­tion in­ter­na­tio­nale du tran­sport aé­rien (IATA)

Le 8 fé­vrier, juste avant la pause du dé­jeu­ner, le Par­le­ment eu­ro­péen a pris une dé­ci­sion tou­chant toute la po­pu­la­tion du Vieux-conti­nent: il a en ef­fet ap­prou­vé une ré­so­lu­tion vi­sant à abo­lir les deux chan­ge­ments d’heure an­nuels, en mars et en oc­tobre. Par 384 voix pour, 153 contre et 12 abs­ten­tions. Ce score sans ap­pel semble avoir don­né des ailes à la Com­mis­sion eu­ro­péenne.

L’exé­cu­tif de l’union eu­ro­péenne pré­tend faire en­trer en vi­gueur le nou­veau ré­gime l’an pro­chain dé­jà. Tout en lais­sant à cha­cun des États membres la li­ber­té de choi­sir, sou­ve­rai­ne­ment, son heure pré­fé­rée d’ici à cinq mois: celle d’été ou celle d’hi­ver. De telles échéances consti­tuent un vé­ri­table sup­plice pour le tran­sport aé­rien.

«Sans une syn­chro­ni­sa­tion com­plète des dé­ci­sions dé­fi­ni­tives, l’avia­tion plon­ge­ra dans le chaos», pré­viennent Air­lines for Eu­rope (A4E), Air­lines In­ter­na­tio­nal Re­pre­sen­ta­tion in Eu­rope (AIRE), Eu­ro­pean Re­gions Air­line As­so­cia­tion (ERA) et l’as­so­cia­tion in­ter­na­tio­nale du tran­sport aé­rien (IATA) dans une ré­so­lu­tion com­mune. Le di­rec­teur de Ge­nève Aé­ro­port, An­dré Sch­nei­der, ne voit guère les choses au­tre­ment: «On ima­gine bien que la si­tua­tion s’avé­re­rait plu­tôt chao­tique, si chaque pays en fait à sa guise. Que fe­rait la Suisse si l’ita­lie et l’au­triche adop­taient l’heure d’hi­ver, tan­dis que la France et l’al­le­magne op­taient pour l’heure d’été? La Suisse au­rait elle-même tout à ga­gner de s’ali­gner sur l’heure fi­na­le­ment re­te­nue par la ma­jo­ri­té des États membres de l’union eu­ro­péenne (lire ci-des­sous).»

La di­rec­tion de Swiss In­ter­na­tio­nal Air Lines AG ma­ni­feste elle-même ses craintes: «Si une heure unique, com­mune aux États membres de l’union eu­ro­péenne et à la Suisse, devait être ins­tau­rée, ses consé­quences se­raient maî­tri­sées. Mais si dif­fé­rents fu­seaux ho­raires de­vaient ap­pa­raître sur le Vieux-conti­nent, avec par exemple des heures dif­fé­rentes entre la Suisse et l’al­le­magne, les adap­ta­tions né­ces­saires dans la ges­tion des slots (ndlr: cré­neaux ho­raires au­to­ri­sant les dé­col­lages et les at­ter­ris­sages), des heures de départ et d’ar­ri­vée de chaque vol de­vien­draient fort com­plexes.» Ces pers­pec­tives concernent chaque jour, en moyenne, plus de 80 000 pas­sa­gers à Zu­rich, 47 000 à Ge­nève et 21 000 à Bâle.

Un aban­don uni­forme, dans toute l’union eu­ro­péenne, des deux chan­ge­ments d’heure an­nuels ne pro­té­ge­rait en outre pas la branche de très gros tra­cas. «Les trans­por­teurs aé­riens par­tagent ac­tuel­le­ment leurs opé­ra­tions sur une sai­son dite d’été et une sai­son dite d’hi­ver, cal­quées sur le chan­ge­ment d’heure entre les deux pé­riodes. Avec une heure unique, toute l’an­née, il fau­drait alors re­mettre à plat la to­ta­li­té de l’une des deux sai­sons. Une opé­ra­tion peu ai­sée, compte te­nu de la conges­tion des aé­ro­ports eu­ro­péens. L’adap­ta­tion des vols de la sai­son hi­ver­nale à l’heure d’été im­po­se­rait en outre la re­pro­gram­ma­tion des vols à tra­vers le monde en­tier afin de gar­der la co­hé­rence des ré­seaux éta­blis», ex­plique la re­vue spé­cia­li­sée «Tour Heb­do», des­ti­née aux pro­fes­sion­nels du tou­risme.

Air France/klm et Swiss confirment eux-mêmes la di­men­sion pla­né­taire des en­jeux. Les deux com­pa­gnies ma­ni­festent en ef­fet sur­tout des in­quié­tudes à propos des long-cour­riers. Tous ces élé­ments pro­mettent une forte mo­bi­li­sa­tion de la branche du tran­sport aé­rien contre Bruxelles. D’au­tant plus que la re­cherche de so­lu­tions im­po­sée par la Com­mis­sion eu­ro­péenne ne dé­pen­dra pas seule­ment, tant s’en faut, de la flexi­bi­li­té du per­son­nel, au sol ou à bord.

Tous les chan­ge­ments, toutes les adap­ta­tions dans les ho­raires de vols des­ser­vant les 159 aé­ro­ports les plus de­man­dés dans le monde, dont 104 en Eu­rope, doivent faire l’ob­jet de de­mandes préa­lables de slots. Ceux-ci sont at­tri­bués deux fois par an, lors de la Slot Con­fe­rence. La pro­chaine édi­tion de ce grand ren­dez-vous de la branche, la 143e, se tien­dra du 13 au 16 novembre à Ma­drid. Les par­ti­ci­pants pro­fi­te­ront pro­ba­ble­ment de ce grand ras­sem­ble­ment pour faire en­tendre haut et fort tout le mal qu’ils pensent des pro­jets de l’union eu­ro­péenne.

L’is­sue du sup­plice des com­pa­gnies aé­riennes dé­pend main­te­nant du vote du Par­le­ment eu­ro­péen et du Conseil de l’union eu­ro­péenne (réunis­sant les re­pré­sen­tants des gou­ver­ne­ments de chaque État membre) sur le pro­jet de di­rec­tive du 14 sep­tembre. Échéance pré­vue au plus tard en mars par le pré­sident de la Com­mis­sion eu­ro­péenne. «Le chan­ge­ment d’heure doit être abo­li. Le temps presse», a pré­ve­nu Jean-claude Jun­cker le 13 sep­tembre, de­vant le Par­le­ment eu­ro­péen.

En cas de suc­cès du pré­sident de la Com­mis­sion, en fonc­tion jus­qu’à l’an pro­chain, le der­nier chan­ge­ment d’heure s’ef­fec­tue­ra le 31 mars dans les pays eu­ro­péens choi­sis­sant l’heure d’été et le 27 oc­tobre dans ceux pré­fé­rant celle d’hi­ver. Et le monde du tran­sport aé­rien se re­trou­ve­ra pour sa part confron­té à d’im­menses dé­fis lors de la 144e Slot Con­fe­rence, du 18 au 20 juin, au Cap.

Ma­ga­li Gi­rar­din

Si cette me­sure ne concerne que l’union eu­ro­péenne, elle au­ra des ré­per­cus­sions dans les aé­ro­ports du monde en­tier.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.